Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours: le parvis de la basilique Saint Martin devient le "Parvis Jean-Paul II"

-
Par , France Bleu Touraine

Une cérémonie inédite a eu lieu ce dimanche 12 janvier au matin sur le parvis de la basilique Saint Martin de Tours. Le maire Christophe Bouchet et l'archevêque monseigneur Jordy ont dévoilé la plaque qui baptise le parvis du nom du pape Jean-Paul II.

La plaque Jean-Paul II sur le fronton de la basilique Saint Martin
La plaque Jean-Paul II sur le fronton de la basilique Saint Martin © Radio France - Denis Guey

Comme le parvis de Notre Dame à Paris baptisé Place Jean-Paul II en 2006, celui de la basilique Saint Martin de Tours porte depuis dimanche matin 12 janvier le même nom. Sur le parvis de la basilique, une plaque marquée "Parvis Jean-Paul II" a été dévoilée  par le maire Christophe Bouchet et l'archevêque monseigneur Jordy. Elle renvoie au souvenir de la visite du pape à Tours où il a résidé pendant trois jours, c'était du 19 au 21 septembre 1996.

A la basilique Saint Martin, Jean-Paul II avait rencontré 200 blessés de la vie, handicapés, séropositifs, immigrés sans papier, et même prostituées. Le père Jean-Marie Estivin, ancien recteur de la basilique, était le curé de Saint Avertin en 1996. Il raconte comment s'est passé cette rencontre avec Jean-Paul II à la basilique

Je connaissais un couple qui s'occupait de l'association Le Nid à l'époque. L'entourage du pape leur avait demandé de faire venir à la basilique deux ou trois femmes prostituées. Ils avaient été surpris et je leur avais dit "vous verrez bien". A leur sortie de la basilique, ces prostituées avaient laissé exploser leur joie. Elles avaient été transcendées par cette rencontre avec le pape, vous vous rendez compte! C'était un grand bonhomme! -Jean-Marie Estivin 

Le maire, l'archevêque, le recteur de la basilique et l'adjoint au maire dévoilant la plaque
Le maire, l'archevêque, le recteur de la basilique et l'adjoint au maire dévoilant la plaque © Radio France - Denis Guey

C'est l'adjoint au maire de Tours Brice Droineau qui avait soumis au conseil municipal l'idée de donner le nom du pape Jean-Paul II au parvis de la basilique. L'idée n'a pas rencontré d'opposition, le parvis étant sur le domaine public mais formant un tout architectural avec la basilique

Il est important de donner du sens aux espaces publics. Un peu dans le même esprit que la place Beltram. Jean-Paul II était un géant du XXème siècle, un homme de paix. Il a touché plusieurs générations et le cœur des Tourangeaux quand il a séjourné dans notre ville. Il a voulu mettre à la première place les accidentés de la vie, les exclus, les pauvres, les malades, et cela nous oblige, nous, femmes et hommes politiques à toujours mettre l'homme au centre de nos décisions -Brice Droineau

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu