Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours: le ras-le-bol de certains résidents de la Bergeonnerie contre les PV de stationnement

-
Par , France Bleu Touraine

Le quartier de la Bergeonnerie à Tours abrite des immeubles anciens dont les parkings ne semblent plus adaptés. Les habitants se garent sur les trottoirs et écopent régulièrement de PV à 135 euros. Colère.

Les trottoirs de l'allée de la rue de la Rochefoucault qui servent de parking
Les trottoirs de l'allée de la rue de la Rochefoucault qui servent de parking © Radio France - Denis Guey

Les habitants des immeubles du quartier de la Bergeonnerie à Tours sont en colère. Les PV pour stationnement illicite pleuvent sur leurs voitures. 135 euros pour s'être garé sur un trottoir. C'est autour de l'allée Aymé de la Rochefoucault que le problème se localise. Le nombre de places de parking est très insuffisant. Du coup les résidents se garent sur les trottoirs. Ils demandent à leur bailleur la création de nouveaux parkings.

Ecoutez Nadia Beillard, elle est locataire et c'est elle qui, avec deux autres locataires, est à l'origine d'une pétition. Elle raconte que c'est un spectacle qui se renouvelle chaque soir et qui s'amplifie encore le weekend, les voitures s'empilent sur les trottoirs du quartier de l'allée de la Rochefoucault et la police empile, elle, les PV

Nadia Beillard dénonce l'inertie du bailleur et l'intransigeance de la police municipale

Il n'y aurait donc pas assez de places de parking eu égard au nombre de voitures qui a été multiplié par deux depuis la construction des immeubles dans les années 60. Le bailleur, la société Ligéris, anciennement Semivit, est au courant du problème mais ferait la sourde oreille. Désespérés, les résidents ont lancé une pétition dans laquelle ils demandent à Ligéris de trouver une solution au problème des parkings et à la mairie de Tours de lever le pied sur les PV de stationnement. Contacté par France Bleu Touraine, Olivier Lebreton, 2ème adjoint au maire, porte parole de la municipalité, répond que "s'il y a des stationnements anarchiques, les verbalisations sont justifiées. Mais pas plus à la Bergeonnerie qu'ailleurs". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu