Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : les commerces de la rue Nationale entre contraintes sanitaires et premiers shoppings

-
Par , France Bleu Touraine

Après 2 semaines de déconfinement et la réouverture des commerces, la rue Nationale de Tours commence à retrouver un visage familier. Les promeneurs ont repris possession de la rue piétonne, les boutiques ont pour la plupart rouvert leurs portes mais franchi le seuil, l’ambiance a changé.

La rue Nationale à Tours après 2 semaines de déconfinement
La rue Nationale à Tours après 2 semaines de déconfinement © Radio France - ©MA Lescure

On aurait presque l'illusion du monde d'avant le coronavirus si ce n'est de nombreux promeneurs masqués et le temps d'arrêt avant d'entrer dans la boutique.

Ces deux jeunes filles devant une boutique de vêtements font leur premier jour de shopping post-confinement, avant d'entrer elles mettent un masque mais finalement renoncent car il y a déjà plusieurs personnes dans la boutique. 

Dans les boutiques de vêtements, il est possible d'essayer, mais ensuite les vêtements sont mis "en quarantaine" sur des portants pendant plusieurs heures. Certaines les passent même à la vapeur avant de les remettre en rayon. 

La clientèle revient dans les boutiques petit à petit avec à chaque fois le port du masque obligatoire, le lavage des mains avec du gel. Les premières à revenir sont les plus fidèles notamment dans cette boutique de bijoux fantaisie : mais les règles ont changé : on essaie plus les boucles d'oreilles ni les barrettes et autres pinces à cheveux. La responsable de la boutique leur propose des retours plus faciles.   

Dans un institut de beauté, la boutique et certains soins sont accessibles aux clientes mais pour la responsable, habituée à un flux de clients qui peuvent tester ou choisir leurs produits de beauté, il faut gérer la circulation dans le magasin mais aussi être très vigilant sur l'aspect sanitaire pour les clientes et les esthéticiennes.   

Pour l'instant, la clientèle joue le jeu des mesures sanitaires mais commerçants et clients le reconnaissent : "il fait chaud sous les masques". 

Désormais les commerçants espèrent que l'année sera placée sous de meilleures hospices car rappellent cette responsable de boutique : "cela fait prés de deux ans que leur travail est impacté d'abord par les gilets jaunes, puis les grèves de l'hiver dans les transports notamment et maintenant la crise sanitaire". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess