Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Tours : les travaux du Haut de la Rue Nationale vont démarrer dans 15 jours

mardi 29 janvier 2019 à 17:45 - Mis à jour le mercredi 30 janvier 2019 à 14:06 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Christophe Bouchet a indiqué que les travaux d'aménagement du Haut de la Rue Nationale allaient débuter d'ici deux semaines. Le foncier a été vendu. Il a aussi dévoilé ce mardi le projet d'aménagement des portes de Loire. Un projet sur 15 ans.

Le projet d'aménagement vue du ciel
Le projet d'aménagement vue du ciel - Agence TER

Tours, France

PoChristophe Bouchet a dévoilé mardi après-midi le projet d'aménagement du Haut de la Rue Nationale. Un projet arrêté depuis 18 mois et que le maire souhaitait reprendre à la racine. Le maire a annoncé que le fo, et beaucoup de temps estime-t-il. Il essaye de parler d'un priojet élargi, qui ne se fera jamais, alors que le projet des 2 hôtels et des commerces se fera.ons d'euros. Les travaux vont donc débuter dans 15 jours. Les hôtels pourraient être achevés au printemps 2021. Pour les logements prévus dans le projet, ce serait 2022. 

En plus des 2 hôtels Hilton, le maire a dévoilé les visuels d'un projet plus global, qui intègre un aménagement en escalier des bords de Loire. Le projet, élaboré par l'agence TER (retenue parmi 8 agences en compétition), irait du Pont de Fil côté Est, jusqu'à une nouvelle passerelle construite pour rejoindre l’Île Simon.  On trouverait aussi deux grandes promenades principales le long de la Loire, et un escalier-amphithéâtre en contrebas de la Faculté des Tanneurs. Du coup la rue des Tanneurs serait réduite de 4 à 2 voies. La Guinguette resterait dans le même secteur, mais serait légèrement décalée vers l'Université.

La rue des Tanneurs à Tours dans le projet du cabinet TER - Aucun(e)
La rue des Tanneurs à Tours dans le projet du cabinet TER - Agence TER

Pour Christophe Bouchet, "le rendu serait extraordinaire. C'est le début d'un long travail qui va s'engager avec la population. On s'attaque à des sujets sensibles comme la circulation". L'échéance pour tout le projet serait de 10 à 15 ans, pour un budget de 10 millions d'euros, au-delà du projet initial.

Les bords de Loire seraient aménagés en escalier - Aucun(e)
Les bords de Loire seraient aménagés en escalier - Agence TER

L'opposition parle d'une opération d'enfumage

Nicolas Gautreau, conseiller municipal d'opposition, proche de LREM, estimer qu'il n'est pas surpris par cette annonce. Il parle d'opération d'enfumage. Cela fait plusieurs mois que je dis qu'on a perdu bêtement du temps avec ces atermoiements. Depuis le début, je dis que ce sera Eiffage, Heraclès (acteur immobilier indépendant), Naos (gestion des hôtels), Hilton...

Nicolas Gautreau souligne que c'est le même produit initial qu'il a remis en cause en mars 2018. Je me félicite de la vente des terrains mais la gestion de ce dossier est catastrophique. _On a perdu 300.000 euros_, et beaucoup de temps estime-t-il. Il essaye de parler d'un priojet élargi, qui ne se fera jamais, alors que le projet des 2 hôtels et des commerces se fera.

Les belles images de synthèse dévoilées en grande pompe par Christophe Bouchet ne suffiront pas à dissiper une sensation de gâchis et d’amateurisme - Le groupe Tours à Gauche

Le groupe Tours à Gauche de son côté dénonce, un an de tergiversations, de pirouettes, et de glissements sémantiques, le projet initial, tel qu’il avait été conçu par Jean Germain et son équipe avant 2014, sera repris intégralement. Nous dénonçons une nouvelle fois la gestion hasardeuse par C. Bouchet de ce dossier. Sa décision unilatérale et incompréhensible d’arrêter totalement le projet en 2018 - pour au final ne rien y changer – coûtera cher à la ville et n’aura rien apporté de plus aux Tourangeaux. Ces tergiversations interrogent sur ce qui a été tenté entre l’annonce de l’arrêt du projet et le projet présenté qui ne fait qu’intégrer tardivement les résultats du concours Envies de Loire qui sont connus depuis décembre 2017