Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Tours : les vétérinaires de la métropole s'opposent aux cirques avec animaux

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Le festival international du cirque aura lieu sur la plaine de la gloriette du 29 septembre au 1er octobre. Un festival dans lequel il y aura des numéros avec animaux. Ce qui avait mobilisé des défenseurs de la cause animale. Ils ont reçu un soutien de poids : les vétérinaires de la métropole.

Les vétérinaires de la métropole ont adressé une lettre à Philippe Briand.
Les vétérinaires de la métropole ont adressé une lettre à Philippe Briand. © Maxppp - Sebastien Jarry

Tours, France

La tenue du festival international du cirque de Tours avait déjà mobilisé bon nombre de défenseurs de la cause animale. Oui au cirque, non au cirque avec animaux ! Pour eux, le cirque est incompatible avec le bien-être animal. Ce collectif avait adressé ses remarques à la métropole et à Philippe Briand. Sans succès.

Les vétérinaires en soutien

Mais un soutien de poids vient s'ajouter à leur combat pour les animaux : les vétérinaires de la métropole. Ils ont adressé ce jeudi une lettre à Philippe Briand pour lui faire part de leurs inquiétudes : "Bien-être animal et cirque sont deux notions incompatibles pour les animaux sauvages, quelles que soient l’attention et la bonne volonté de leurs soigneurs. En effet, leurs exigences physiologiques, mentales et sociales de base ne peuvent pas être respectées de par les conditions de vie et les numéros contre nature qui leur sont imposées."

Pas d'animaux l'année prochaine ?

Les vétérinaires, comme les membres du collectif ont conscience que faire interdire les animaux pour ce festival est une cause perdue. C'est trop tard. Mais ils demandent que les festival se tiennent sans bêtes l'année prochaine : "C’est pourquoi (...) [nous] vous demandons avec la plus grande conviction qu’il n’y ai plus, pour les prochaines éditions du festival, (cela semblant être difficilement réalisable pour cette année) de numéros avec des animaux sauvages."

Choix de la station

France Bleu