Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Tours : "Ma fille a été insultée et frappée pendant quatre ans, et la direction du collège n'a rien fait"

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Ce jeudi se déroule la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire. En Indre-et-Loire, 67 cas auraient été signalés l'année dernière. Mais ce chiffre serait bien en dessous de la réalité tant il est difficile pour les parents de se faire entendre par l'institution.

Selon l'académie, 67 cas de harcèlement ont été signalés en Indre-et-Loire cette année
Selon l'académie, 67 cas de harcèlement ont été signalés en Indre-et-Loire cette année © Maxppp - Le Républicain Lorrain/Maxppp

Tours, France

C'est un problème qui a encore du mal à être pleinement prise en compte par l'Education Nationale : le harcèlement scolaire. Ce jeudi c'est la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire. L'année dernière selon les services académiques, 67 cas de situations de harcèlement scolaire ont été signalés en Indre-et-Loire par les parents des victimes (année scolaire 2018-2019). Une alerte effectuée soit à l'aide du numéro vert, soit par courrier au chef d'établissement ou à l'académie. Sur ces 67 cas (c'est quasiment stable par rapport à l'année scolaire 2017-2018), 14 élèves ont pu changer d'établissement à la demande des parents. Dans le reste des cas, une action a été mise en place dans les collèges. Deux cas de harcèlement sur trois ayant lieu dans ces établissements.  

J'ai pris rendez-vous avec la principale-adjointe du collège, qui m'a dit que c'était la faute de ma fille malgré le soutien de l'assistante sociale de l'établissement - Céline, maman d'une adolescente âgée de 16 ans et harcelée pendant 4 ans

Mais ces chiffres reflètent-ils vraiment la réalité ? Beaucoup de parents en doutent. Les cas de harcèlement scolaire ont parfois du mal a être pris en compte par l'institution qui tarde à réagir ou qui met en doute la parole ou le comportement de l'adolescent. C'est ce qu'explique Céline qui habite Pernay. Cette  maman d'une adolescente âgée  aujourd'hui de 16 ans s'est battue pour sa fille, harcelée pendant 4 ans dans son collège de Tours. Malgré les épreuves, elle s'est retrouvée seule sans aucun soutien de l'éducation nationale. "Elle a été frappée, insultée. Ils ont créé un compte Instagram pour se moquer d'elle. Ils disaient on va te suicider. Du coup, elle est clairement en échec scolaire. _Elle fait plus confiance_". Céline a alerté l'établissement. Elle a été reçue par la principale-adjointe qui n'a pris au sérieux ses dires malgré le soutien constant de l'assistante sociale de l'établissement. "Je pense qu'ils ont juste pas envie de se faire taper sur les doigts par l'Académie et ils se disent que si on ferme les yeux, ça passera au bout de 4 ans. Tous les jours des adolescentes sont victimes de harcèlement et on en parle jamais". 

Ils ont créé un compte Instagram pour se moquer d'elle. Ils disaient 'On va te suicider'. Elle a été frappée, insultée

Depuis 2014, la direction académique en Indre-et-Loire forme ce qu'elle appelle des ambassadeurs lycéens contre la harcèlement. Ils sont formés une journée à la détection, la prise en compte et l'information autour du harcèlement. 117 élèves de plusieurs établissements généraux et technologiques (Joué-les-Tours, Tours, Amboise, Chinon) vont d'ailleurs participer à une nouvelle journée de formation ce jeudi au lycée Albert Bayet à Tours. Ils iront ensuite faire de la prévention dans d'autres établissements. Une journée académique est aussi prévue le 27 novembre à destinations des enseignants, psychologues, infirmiers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu