Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : plus de 1.000 personnes ont défilé pour le climat

-
Par , France Bleu Touraine

Forte mobilisation à Tours ce dimanche pour le climat. Plus de 1.000 personnes ont défilé dans les rues pour demander une vraie loi Climat, à la veille de l'examen du projet du gouvernement issu de la convention citoyenne pour le climat, à l'Assemblée nationale.

Ils étaient un peu plus de 1 000 personnes réunies pour cette marche pour le climat, ce dimanche à Tours.
Ils étaient un peu plus de 1 000 personnes réunies pour cette marche pour le climat, ce dimanche à Tours. © Radio France - Virginie Vandeville

C'est un cortège calme et sous masque qui a défilé ce dimanche après-midi dans les rues de Tours. Plus de 1.000 personnes se sont mobilisés pour le Climat, à la veille de l'examen du projet de loi, à l'Assemblée nationale. 

Les manifestants s'étaient donné rendez-vous place Jean Jaurès, à 14h30. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Si à cette heure-là, ils n'étaient que 200, le nombre de pancartes et de militants a vite augmenté, au fil de l'après-midi, jusqu'à atteindre le millier.

Les manifestants ont remonté la rue nationale, ce dimanche après-midi.
Les manifestants ont remonté la rue nationale, ce dimanche après-midi. © Radio France - Virginie Vandeville

Une forte mobilisation qui ne convainc pas Enzo. Le jeune homme de 18 ans se mobilise régulièrement pour le climat depuis trois ans déjà. "Il n'y a pas assez de monde. Ce n'est pas assez important et le gouvernement l'a bien compris". À la même heure, des rassemblements étaient pourtant organisés dans près de 150 autres villes de France, à l'appel, comme à Tours, d'associations environnementales.

Lors de cette manifestation tourangelle, on pouvait d'ailleurs croiser par exemple des militants de Greenpeace, Action Climat Extinction Rebellion, des membres du parti d'Europe Ecologie-les-Verts, ou encore quelques personnalités politiques comme l'ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem.

Nous voulons un état d'urgence climatique

Pas de quoi rassurer Enzo et d'autres de ces camarades de manif. "Il y a bien un état d'urgence sanitaire, nous réclamons, un état d'urgence climatique", précise le jeune homme qui fustige le gouvernement et l'absence d'écoutes des dirigeants. 

Comme lui, beaucoup de personnes sont venues pour dénoncer la quasi-absence, dans ce projet de loi, des propositions formulées par la convention citoyenne sur le climat. "Une loi qui est vide" pour certains manifestants. "On fait semblant d'écouter les citoyens pour calmer tout le monde. Le gouvernement voit depuis trois ans, les jeunes générations s'intéresser au problème du climat. Personne n'est à la hauteur", assure Enzo. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Après la rue nationale, les enfants, les étudiants et de nombreuses familles ont pris la direction des quais de Loire. Quelques animations y étaient organisées. 

L'association, la Fresque du Climat proposait des devinettes aux manifestants.
L'association, la Fresque du Climat proposait des devinettes aux manifestants. © Radio France - Virginie Vandeville

Le cortège est ensuite retourné dans les rues du vieux Tours.

Agir malgré les difficultés

Une mobilisation importante pour Laurent, venu exprès de Chinon. "Il faut agir vite, mettre en place avec cette loi des mesures fortes". Mais la quadragénaire reconnaît que cela va engendrer des gros changements, pas forcément faciles à imposer. 

"Je pense qu'une partie des français ne sont pas prêt à faire des efforts, car cela en demande beaucoup. Même pour moi qui aie bien compris l'urgence climatique dans laquelle nous sommes, et bien je roule toujours en voiture, j'ai un chauffage au fioul! Même en étant convaincu, les efforts sont difficiles. Alors je comprends les politiques qui se disent que prendre des mesures climatiques fortes, les rendraient impopulaires. Mais on est là pour leur dire que nous, le peuple, c'est ce qu'on attend pour nos enfants !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess