Société

Tours : sécurité renforcée sur le marché de Noël

Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine mardi 20 décembre 2016 à 14:23 Mis à jour le mardi 20 décembre 2016 à 16:22

Renforcement des fouilles à l'entrée du marché de Noel de Tours
Renforcement des fouilles à l'entrée du marché de Noel de Tours © Radio France - François Desplans

Une réunion d'urgence s'est tenue ce matin en Préfecture. Après l'attentat de Berlin, des agents de sécurité supplémentaires vont être mobilisés jusqu'au samedi 30 décembre, pour contrôler les sacs et les manteaux de chaque visiteur.

Une réunion d'urgence s'est tenue en préfecture d'Indre-et-Loire ce matin après l'attentat de Berlin survenu lundi soir. Il a été décidé de renforcer la sécurité sur le marché de Noel de Tours jusqu'au 30 décembre.

Des agents de sécurité supplémentaires vont être mobilisés, pour contrôler les sacs et les manteaux de chaque visiteur. Par ailleurs les entrées se trouvant devant le grand passage du boulevard Heurteloup et de l’autre côté seront fermées par sécurité.

Des mesures de sécurité seront également prises ce mercredi pour le marché de Noel du château de Candé de 10h à 18h.

Les messes de Noël vont faire l'objet d'une surveillance policière accrue

Le préfet d'Indre-et-Loire, Louis Le Franc, a aussi annoncé le renforcement des patrouilles de police rue Nationale à Tours. Les deux messes de Noël, le samedi 24 décembre vont aussi faire l'objet d'une attention particulière. Des patrouilles de police sont prévues avant, pendant et après la célébration à la cathédrale St Gatien et à la Basilique St Martin. Des fouilles des paroissiens seront réalisées à l'entrée de la cathédrale par le personnel du diocèse.

Émotion pour les ressortissants allemands installés durablement ou provisoirement en Touraine

Dès la diffusion de l'information, les réactions ont été nombreuses en Touraine. Les élus du conseil municipal de Tours ont décidé d'observer lundi soir, une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Berlin. L'émotion est forte aussi pour les ressortissants allemands. C'est le cas de Christine Chermane, 70 ans. Cette Berlinoise est à Tours depuis 4 mois pour y apprendre le français au centre Franco Allemand de Touraine. Elle doit rentrer chez elle à la fin du mois de janvier. Elle a appris la nouvelle par une compatriote.

J'ai immédiatement appelé mon mari et heureusement ma famille était saine et sauve. Ils ont été sur un autre marché de Noël de Berlin, la veille du drame. Mon mari a remarqué qu'il n'y avait pas de police près du marché. Tout était ouvert. Il n'y avait aucune fouille - Christine Chermane, une allemande installée provoisrement à Tours

Pour elle, les allemands ont oublié la menace qui pèse sur les pays de l'Union Européenne. Contrairement aux français, on a pas assez renforcé la sécurité.