Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDEO - Tours : un flashmob pour demander la reprise des cours de danse

-
Par , France Bleu Touraine

Plus de 80 professeurs de danse se sont réunis pour un flashmob, ce samedi à Tours. Devant le parvis de la cathédrale, ils ont dansé pour demander la reprise des cours.

Plus de 80 danseurs ont manifesté au cours d'un flashmob pour demander la reprise des cours de danse en présentiel.
Plus de 80 danseurs ont manifesté au cours d'un flashmob pour demander la reprise des cours de danse en présentiel. © Radio France - Chloé Martin

Pour montrer leur amertume, ils ont fait ce qu'ils savent faire le mieux : danser. Plus de 80 professeurs de danse se sont rassemblés pour un flashmob, ce samedi après-midi, à Tours. Devant le parvis de la cathédrale Saint-Gatien, tout de noirs vêtus, ils ont dansé pour réclamer la reprise des cours en présentiel.

"Danser, c'est fondamental"

"Danser, ce n'est pas non-essentiel ; c'est fondamental", plaide Laure Peyramayou, danseuse et intervenante à l'université de Tours. "C'est fondamental pour la vie psychique, physique et sociale". Un besoin et une revendication exprimés dans d'autres villes en France, où des manifestations de professeurs étaient également organisées.

"On a de grands espaces avec de petits groupes"

"Je trouve important de continuer les activités malgré la Covid, parce qu'il va falloir apprendre à vivre avec", raconte Maria Crespo Pita, professeure de danse depuis plus de 30 ans. Pendant le confinement, elle maintient tout de même ses cours en visioconférence. "Quand on est dans un cours ensemble, _il y a une énergie et une émulation qu'on ne peut pas retranscrire derrière un écran_. On est très limité dans tout ce que peut exprimer un corps quand on est dans son salon", regrette la danseuse de modern-jazz.

Maria Crespo Pita espère retrouver rapidement ses élèves en présentiel. _"Les conditions sanitaires peuvent être totalement respectées_. On a des espaces assez grands, avec de petits groupes", explique-t-elle. Un souhait partagé par Shag. Si l'organisateur et chorégraphe du flashmob se réjouit de la mobilisation tourangelle, il aimerait que les autorités les entendent. "Il y a énormément de licenciés dans la danse, mais on se sent laissés de côté. On est un peu les parents pauvres de la culture".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess