Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : un flashmob réunit une centaine de personnes contre les violences faites aux femmes

-
Par , , France Bleu Touraine

Un rassemblement était organisé, par l'association "Nous toutes 37" pour dire stop aux violences faites aux femmes, ce samedi 7 mars place Jean Jaurès à Tours.

Un flashmob féministe à Tours place Jean Jaurès samedi 7 mars 2020
Un flashmob féministe à Tours place Jean Jaurès samedi 7 mars 2020 © Radio France - Jean Lebret

Une petite centaine de personnes a répondu à l'appel du collectif "nous toutes 37" pour un flashmob samedi 7 mars en début d'après midi place Jean Jaurès à Tours. Un rassemblement pour dénoncer les violences faites aux femmes à la veille de la 38e journée internationale des droits des femmes.

" Le violeur, c’est toi !"

Les slogans repris en cœur par les participantes sont accusateurs envers l'Etat et la société. Même si depuis le mouvement social Mee Too la parole s'est libérée, le nombre de plaintes est en augmentation et les choses semblent évoluer quelque peu selon Pascale Mardon Belloir, membre du Planning Familial à Tours. 

"On voit qu'il y a une amélioration dans le sens où il y a eu l'ouverture d'un centre d'accueil d'urgence pour les femmes victimes de violences rue de la Dolve à Tours. On ne peut que saluer cette ouverture après les choses mettent du temps à évoluer notamment sur la question des accueils d'urgence : les mairies sont censées prodiguer des accueils d'urgence pour que les femmes puissent venir avec leurs enfants mais on n'en est pas encore là", regrette-t-elle.

"La coupable, ce n’est pas moi"

Les droits des femmes c'est aussi, le congé paternité et les inégalités salariales dans le monde de l'entreprise : "il faudrait plus aller voir comment ça se passe dans ces entreprises car il y a plusieurs entreprises qui mettent sous le tapis ces problèmes-là", remarque Sophie Garidou, orthophoniste.

Des manifestations sont organisées ce dimanche 8 mars : Manifestation festive avec comme mot d'ordre "toutes en grève", au départ de la place Velpeau à 11 heures. Ensuite de 14 à 18 heures, le collectif "Nous toutes" et plusieurs associations organisent un village féministe à la petite filature à La Riche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu