Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tours : une manifestation pour défendre l'avortement ce mardi

-
Par , France Bleu Touraine

Plusieurs associations, syndicats, et le Réseau Féministe 37 appellent à manifester ce mardi à 18h30 à Tours pour la défense de l'IVG. À l'origine de cette mobilisation, la menace de grève des avortements lancée par un syndicat de gynécologues.

La manifestation se déroule à 18h30
La manifestation se déroule à 18h30 © Maxppp - Fabrissa Delaville/Maxppp

Près d'une vingtaine d'associations et de syndicats appellent à un rassemblement ce mardi soir à 18h30 à Tours pour le droit à l’avortement, et pour dénoncer les médecins qu'ils qualifient de "médecins réactionnaires". Cette action lancée notamment par le Réseau Féministe 37, et soutenue par plusieurs associations et syndicats, se déroulera au 21 rue Constantine. 

Elle est liée à la menace de grève des avortements brandie en mars 2019 par trois responsables du Syndicat des Gynécologues Obstétriciens de France (Syngof) pour tenter de régler le cas de quinze médecins condamnés à de lourds dommages pour erreur médicale. "Une prise d'otages des femmes" avait dénoncé Agnès Buzyn, la ministre de la Santé. 

Trois responsables de ce syndicat sont poursuivis dans ce dossier par le conseil national de l'ordre des médecins, dont la secrétaire du Syngof, le Docteur Elisabeth Paganelli, gynécologue à Tours, jugée à Tours ce mardi par la chambre disciplinaire de l'ordre d'Indre-et-Loire. Par ailleurs, une militante féministe tourangelle a déposé plainte auprès de l’Ordre des médecins. Cette Tourangelle, au nom du collectif « Avortement en Europe, les femmes décident », a porté plainte auprès de l’Ordre des Médecins. Dans le cadre d'un débat contradictoire, la militante sera aussi entendue au cours de cette audience.

Dans ce dossier, deux autres personnes sont poursuivies par le Conseil Nationale de l'Ordre, dont le Dr Bertrand de Rochambeau, président du syndicat des gynécologues-obstétriciens (SYNGOF), qui avait affirmé dans une interview télévisée (émission “Quotidien"), qu'une interruption volontaire de grossesse (IVG) équivaut à un "homicide".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess