Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Tous Apprentis

Tous apprentis - Antoine de Guibert, cordonnier à Grenoble : "L'apprentissage, c'est l'humanité"

lundi 28 mai 2018 à 3:33 Par Xavier Demagny, France Bleu Isère et France Bleu Pays de Savoie

Interrogé dans le cadre de la journée Tous apprentis sur France Bleu et France 3, le cordonnier Antoine de Guibert estime que l'apprentissage permet de nouer une véritable relation de travail.

Antoine de Guibert a créé son atelier en 1983 à Grenoble.
Antoine de Guibert a créé son atelier en 1983 à Grenoble. © Radio France - Cordonnerie de Guibert/Xavier Demagny

Antoine de Guibert est artisan cordonnier depuis 36 ans, créateur de son atelier en 1983 à Grenoble. Régulièrement, il recrute un apprenti pour le former à ce métier de la précision qu'est la cordonnerie. À l'occasion de la journée spéciale "Tous apprentis" sur France Bleu et France 3, il raconte son intérêt pour cette façon de former.

  • Combien d'apprentis recrutez-vous en général ? 

Nous sommes une petite structure donc nous n’avons jamais plus d’un apprenti à la fois. C’est pour des raisons de personnel mais aussi parce que si l’on veut s’occuper bien d’une personne, transmettre un savoir faire, je ne peux pas le faire à plus d’une personne. 

  • Pour vous, c'est quoi l'apprentissage ? 

Avoir un apprenti c’est avoir de la relation, expliquer, recommencer, corriger. Je pense que les métiers dans lesquels il y a de l’humanité, c’est important et c'est le cas. 

  • Quelle place à l'apprenti dans votre entreprise ?

C’est une place à part entière. L’apprenti à un poste qui lui est affecté et ça commence par des toutes petites tâches. Dans notre métier, on dessine, on coupe, on démonte, on colle, on remonte, on cloue. C’est l’apprentissage de tous ces gestes les uns après les autres qui font que assez rapidement, en quelques mois voire quelques semaines, le jeune arrive déjà à faire de vrais travaux. 

  • Quelles sont les qualités à avoir ?

Il faut être intelligent et avoir du bon sens. Être bricoleur, futé, rusé, malin et avoir envie d’aller de l’avant. 

  • Qui sont les candidats ?

La demande a totalement changé. Je vais vous surprendre : sur dix candidatures j’ai huit jeunes filles et non pas des garçons. Ces jeunes filles sont très souvent des personnes qui font un choix assumé, des bachelières qui font un vrai choix d’orientation. 

  • Que dire à un apprenti qui hésite à se lancer ? 

Par l’apprentissage tout est possible. On est dans l’humanité, dans l’entreprise, dans une équipe et on gagne de l’argent. On peut toujours se former et il n’y a aucune retenue à avoir.