Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Tous confinés : c'est "comme une assignation à résidence" pour l'auteur de polars Franck Linol

Par

"Tous confinés" donne la parole aux personnalités du Limousin qui vivent elles aussi ce confinement. Aujourd'hui nous sommes avec Franck Linol. L'auteur de polar limougeaud vit cette période dans sa maison de Chaptelat. Mais il a hâte de retrouver sa liberté.

Franck Linol est l'auteur de nombreux romans policiers ainsi que des beaux livres de photographies sur le Limousin Franck Linol est l'auteur de nombreux romans policiers ainsi que des beaux livres de photographies sur le Limousin
Franck Linol est l'auteur de nombreux romans policiers ainsi que des beaux livres de photographies sur le Limousin - ©Franck Linol

Franck Linol confesse qu'il n'est pas à plaindre, lui qui passe ce confinement dans sa maison à la campagne à Chaptelat. "Je regarde le printemps s'installer, ce qui n'est pas désagréable" raconte l'écrivain. Mais l'homme est épris de liberté. Beaucoup de choses lui manquent. "Pouvoir aller et venir, voir les gens, les écouter, observer, aller dans les rues fourmillantes, m'asseoir à une terrasse de café, les bruits du quotidien. En fait ce qui me paralyse c'est ce silence glacial à tout point de vue".

Publicité
Logo France Bleu

Un nouveau roman

C'est donc une bien difficile épreuve que Franck Linol vit depuis le 17 mars avec ce confinement. "Je le vis comme une sorte d'assignation à résidence" précise-t-il. Une contrainte qui l'a même totalement empêché d'écrire. "J'étais vide". Mais il s'est tout de même remis à la plume. Il a même entamé un nouveau roman en collaboration avec son ami Joël Nivard, avec lequel il a déjà publié "La routes des mortes" en mars dernier. "Malheureusement les lecteurs et les lectrices n'ont pas pu se le procurer parce qu'il est sorti au moment du confinement". Un roman qui n'aura rien à voir avec cette période. Franck Linol pense que les gens auront "besoin de s'évader de cette période très anxiogène, de rechercher autre chose".

Un objectif 

Pour "supporter" comme lui ce confinement, Franck Linol conseille à chacun de se trouver un objectif et un ou des projets. Et du coup la date du 11 mai, la sortie prévue du confinement, est une très bonne chose pour lui. "C'est ça, il faut se dire que l'objectif c'est le 11 mai et le projet c'est de se dire je vais entreprendre ceci". Une façon de retrouver de la vie car "la vie c'est avoir des projets" conclut Franck Linol. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu