Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tous confinés : "la cité de la tapisserie sans public, c'est étrange, très étrange" raconte son conservateur

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu Limousin
Aubusson, France

Chaque jour, une personnalité du Limousin nous raconte son confinement. Ce mardi matin, nous avons rendez-vous avec le conservateur de la Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson, Bruno Ythier.

Confinement studieux pour le conservateur de la Cité de la tapisserie d'Aubusson
Confinement studieux pour le conservateur de la Cité de la tapisserie d'Aubusson © Radio France - Géraldine Marcon

La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson est portes closes depuis le début du confinement, mais pas inactive. "On a mis en place une logique de télétravail, on est connecté, explique son conservateur, Bruno Ythier. On continue notre travail avec les partenaires, avec des visioconférences, des choses comme ça. L'équipe travaille, pour le jour d'après, la fin du confinement. "On prépare les prochaines expositions dont on ne sait pas quand elles ouvriront, mais il faut les préparer. On échange avec les réseaux scientifiques notamment pour l'exposition 2021 "Aubusson au 19e siècle". Il y a des échanges tous les deux ou trois jours avec le porteur scientifique qui est professeur à Clermont-Ferrand et avec un professeur d'Aubusson, pour préparer cette exposition, relire des textes, etc..."

La sécurité et la protection des oeuvres avant tout

"Le premier réflexe, c'était de demander aux gardiens de continuer d'être présents. Le ministère de la culture a vite donné des directives sur le fait que la sûreté et la sécurité des biens devaient être assurés. Donc les gardiens sont fidèles au poste et la régisseuse des collections également. Elle va deux fois par semaine sur place, vérifier tous les paramètres de conservation (humidité, température...) vérifier qu'il n'y a pas d'attaque d'insectes, des choses comme ça

Il nous manque quelque chose - Bruno Ythier

"La Cité de la tapisserie, c'est une petite ruche. Il y a l'atelier du mobilier national qui appartient aux services de l'Etat et qui est arrêté. Il y a la pépinière avec deux jeunes entrepreneuses. Alors elles, elles viennent de recommencer à travailler. Mais l'atelier où on tissait la prochaine pièce de Tolkien est suspendu. Et puis, il n'y a plus l'accueil du public. Il nous manque quelque chose, on a plus ce regard, cette rencontre avec le public qui vient voir les oeuvres de ce grand patrimoine de la France, qui est la tapisserie d'Aubusson".

Bruno Ythier, le conservateur de la Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu