Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tous confinés : Lousiane Dor "le pire c'est de ne pas pouvoir sortir même si on en a envie"

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu Limousin

Chaque jour, une personnalité du Limousin nous raconte son confinement. Ce mardi matin, nous avons rendez-vous avec Louisiane Dor, la jeune écrivaine d'Aubusson.

Louisiane Dor est confinée en région parisienne, près de ses chevaux
Louisiane Dor est confinée en région parisienne, près de ses chevaux

"Je suis en région parisienne, dans une grande maison, avec beaucoup de jardin". Louisiane Dor le reconnait, son confinement n'est pas trop désagréable et ne change pas grand chose, à son quotidien. "J'ai beaucoup de peine par contre pour ceux qui sont enfermés dans des immeubles, comme mes parents. On s'appelle tous les jours. Ma soeur a eu un petit cas de coronavirus, par chance elle est passée à travers, mais on s'appelle beaucoup pour savoir comment ça va"

J'ai l'habitude d'être confinée

"Je ne sors pas beaucoup de chez moi, alors ca ne change pas du tout mon quotidien. Mes journées je les passe principalement dehors. J'écris dans mon jardin, je m'occupe de mes chevaux. D'ailleurs j'espère que certains se rendront compte grâce au confinement ce que ça fait d'être un animal en cage, que ça puisse au moins servir à quelque chose de ce point de vue là".

Louisiane Dor s'occupe de ces chevaux
Louisiane Dor s'occupe de ces chevaux

La chance d'avoir de l'espace

"Je ne pourrai pas être à Paris dans un studio ou dans un appartement de 100 m2. Je ne sais pas comment font les gens. Franchement, il y a beaucoup de courageux en ce moment. Je voudrai pouvoir sortir quand j'en ai envie. Le pire dans cette histoire, c'est de se dire qu'on n'a pas le droit de le faire, qu'on ne peut pas le faire, même si on en a envie. C'est pas spécialement de pouvoir sortir parce que je sors pas beaucoup. C'est juste le fait de me dire si je dois partir, si je veux partir, je ne peux pas".

Louisiane Dor, la jeune écrivaine creusoise

Choix de la station

À venir dansDanssecondess