Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Tous les jours sur le terrain" : les aides à domicile aussi en première ligne face au Covid-19

-
Par , France Bleu Gironde

En pleine épidémie de coronavirus, les aides à domicile continuent d'assurer leurs interventions auprès de personnes vulnérables. Et souffrent d'un manque de reconnaissance.

Comme les personnels soignants, les aides à domicile doivent s'équiper.
Comme les personnels soignants, les aides à domicile doivent s'équiper. © Radio France - Clément Lhuillier

"Je ne le fais pas par obligation" assure Suzy. Aide à domicile dans le secteur de La Réole, elle a souhaité continuer le travail malgré le confinement. Elle ne voulait pas abandonner ses bénéficiaires, qu'elle aide quotidiennement mais dont elle est aussi, parfois, le dernier lien social. 

On ne voit que par le milieu médical, mais nous aussi on est là 

"Il faut vraiment les rassurer, les réconforter, leur donner des informations qu'ils n'ont peut-être pas : on est leur journal en arrivant le matin" poursuit Suzy "et leur petit rayon de soleil, comme ils nous disent souvent !"  

Suzy visite plusieurs bénéficiaires par jour

Sa collègue Sandrine, qui exerce près de la frontière avec le Lot-et-Garonne, aimerait que son métier d'auxiliaire de vie soit davantage considéré : "On entend beaucoup parler des soignants, mais pas des auxiliaires de vie qui font autant de travail qu'une infirmière libérale ou une aide-soignante." Sandrine ne fait plus que des interventions indispensables, auprès de personnes vulnérables : pour limiter les risques, des tâches comme le ménage chez les personnes capables de se débrouiller seules sont supprimées. 

Là aussi, le manque de masques se fait sentir

Pour Sandrine et Suzy, qui travaillent avec l'ADMR (Aide à domicile en milieu rural), le manque de reconnaissance s'accompagne d'un manque de matériel. Le gel et les gants sont disponibles, les masques sont en quantité limitée. Et Emmanuel Catherineau, directeur fédéral pour l'ADMR Gironde, ne comprend pas que ses salariés ne soient pas prioritaires pour recevoir ces protections.

"Tous les jours, on est au contact, tous les jours, on est sur le terrain. A notre échelle, on lutte contre le virus en permettant aux gens de rester à domicile." Si l'ADMR Gironde a un peu réduit son activité, ses missions restent nombreuses : en pleine période de confinement, 220 salariés sont quotidiennement sur le terrain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu