Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Tous les magasins ont rouvert en Belgique : est-ce qu'on a le droit d'aller y faire nos courses ?

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Nos voisins belges sont en avance dans le déconfinement. Depuis ce lundi 26 avril, les commerces, même non essentiels ont l'autorisation d'ouvrir. Contrairement à la France où ils sont toujours fermés. Alors peut-on aller faire du lèche vitrine en Belgique ?

Un magasin de chaussures, de nouveau ouvert à Tournai
Un magasin de chaussures, de nouveau ouvert à Tournai © Radio France - Louis de Bergevin

Essayer plusieurs paires de chaussures, demander quel pull me va le mieux, ou juste regarder et ne rien acheter. On ne peut pas encore le faire en France. Les magasins de vêtements, par exemple, sont encore fermés. En Belgique, ils ont rouvert ce lundi 26 avril. 

Si je veux aller faire du lèche-vitrine de l'autre côté de la frontière, c'est possible dans certaines conditions :

La préfecture du Nord rappelle déjà que les règles en vigueur en France s'appliquent toujours pour les déplacements jusqu'à la frontière. Si j'habite à moins de 10 kilomètres, je peux en théorie y aller, sans attestation. En Belgique, il n'y a pas de distance maximale.

En revanche, si j'habite à plus de 10 kilomètres de la frontière, je ne peux, normalement, m'y déplacer que pour "effectuer des achats de première nécessité", ce qui ne prend pas en compte les achats dans ces magasins dits non-essentiels. 

La Belgique a levé, il y a une semaine, l'interdiction des déplacements "non-essentiels". Et de l'autre côté de la frontière, il n'y a pas de limite de distance. Toutefois, si le ministère belge des Affaires étrangères explique que les voyages sont possibles, il continue de le déconseiller.

Pour venir plus de 48 heures en Belgique, il faut remplir un Formulaire de Localisation du Passager (PLF) et présenter un test PCR négatif. Mais cette obligation n'est pas en vigueur si je vais simplement faire quelques courses sur une journée.

Les commerçants Tournaisiens attendent les Français

La ville frontalière de Tournai se dit quand à elle prête à accueillir des clients français. "Bienvenue à Tournai, bien sûr ! lance Caroline Mitri, échevine du commerce à Tournai (l'équivalent de l'adjoint au maire). C'est l'occasion de découvrir la ville. Les musées sont ouverts, on peut faire un tour culturel et commercial. Les commerces appliquent très bien les mesures sanitaires, on est vraiment en sécurité."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess