Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le pourquoi du comment

Tout savoir sur le concours des Meilleurs ouvriers de France

mercredi 4 avril 2018 à 17:40 Par Delphine Martin, France Bleu Auxerre

Le CIFA d'Auxerre, le centre de formation des apprentis, accueille en ce moment une épreuve qualificative pour le concours du "Meilleur ouvrier de France" catégorie esthétique et art du maquillage. Réponses aux questions qu’on se pose sur les MOF.

Concours national du Meilleur Ouvrier de France - catégorie "Cuisine", à Lyon en 2015.
Concours national du Meilleur Ouvrier de France - catégorie "Cuisine", à Lyon en 2015. © Maxppp - PHILIPPE JUSTE

Auxerre, France

On les repère à leur col tricolore ou à leur médaille : les gagnant du concours des "Meilleurs ouvriers de France" sont récompensés pour leur excellence. Ils sont cuisinier, prothésiste dentaire, frigoriste, toiletteur animalier, boucher ou coiffeur et tous ont reçu ce diplôme d'Etat, classé depuis 2001 au niveau Bac +2. C'est d'ailleurs le seul diplôme délivré par l'Education nationale dont les critères sont établis par les professionnels eux-mêmes.

Pourquoi ce diplôme de "MOF" est-il aussi prestigieux ?

Parce que c'est un concours très difficile. Il est organisé tous les quatre ans et s'adresse aux professionnels confirmés, il faut avoir plus de 23 ans pour s’inscrire. Les candidats sont évalués par des formateurs, des enseignants et leurs pairs. En 2015, il y avait plus de 2 500 candidats pour seulement 225 lauréats. Cela représente un taux de réussite de moins de 10%. C'est donc très compétitif. Pour le concours 2017/2018, il y a 2950 candidats inscrits, dont près de 1 000 iront en finale. 

Quels sont les métiers concernés ?

232 métiers sont concernés, répartis dans 17 groupes. Il y a les métiers de bouche : hôtellerie-restauration, boucher, boulanger, chocolatier... Il y a aussi des MOF dans le bâtiment (carreleur, couvreur ou maçon par exemple), dans l'industrie ou l'automobile et il y a même des meilleurs ouvriers de France lunetier, frigoriste, accordeur de piano ou encore prothésiste dentaire.

La médaille et le col tricolore : deux symboles des MOF - Maxppp
La médaille et le col tricolore : deux symboles des MOF © Maxppp - ALEXANDRE MARCHI

Dès l'origine, le but de ce concours était de valoriser tous les métiers. L'idée date de 1913 : pour sortir la France de la crise de l'apprentissage, Lucien Klotz, critique d’art et journaliste veut organiser une grande exposition du travail où serait désigné chaque année Le Meilleur ouvrier de France. Une belle idée, mais il faudra attendre après la fin de la première guerre mondiale, 1924 précisément, pour que ce projet se réalise. Aujourd'hui, 94 ans plus tard, on en est à la 26e édition des MOF.

Et que rapporte un titre de "Meilleur ouvrier de France" ?

Ça apporte d’abord du prestige, de la publicité. Chaque année, les gagnants peuvent arborer le col "bleu blanc rouge" ou une médaille. Ils peuvent mettre le logo sur leur vitrine ou leur site internet, c'est donc un formidable outil de promotion pour les artisans. C'est aussi un accélérateur de carrière quand on cherche un poste ou quand on veut évoluer dans de grandes maisons. Et puis ça ouvre des portes à l'international.

Il est vrai que la classe « cuisine-gastronomie » est plus médiatisée que les autres. Alain Ducasse, Joël Robuchon ou encore Philippe Etchebest... autant de grands chefs qui sont aussi des MOF. Certains participent même à des émissions de télé reconnues, comme Master Chef ou Top Chef. 

Dans l'Yonne, on peut citer le sénonais Fabien Pairon, meilleur ouvrier de France - charcutier, le chocolatier Olivier Vidal, ou encore Serge Goulaieff, meilleur ouvrier de France - maître d’hôtel et la gouvernante Marie-Fleur Raynard-Laude, ancienne élève du lycée des métiers Vauban à Auxerre.

le Pourquoi du Comment sur le concours du Meilleur Ouvrier de France - Par Delphine Martin

  - Aucun(e)
-