Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Trains supprimés, trop courts, en retard, en panne : la galère des usagers des trains normands cet été

Depuis le début du mois de juin, les usagers des lignes SNCF normandes subissent retards, pannes et trains supprimés. Le retard à la livraison des nouveaux trains Omnéo a obligé la SNCF à remettre en service les vieux TER. Des trains victimes cette semaine d'une panne rarissime. Explications.

Depuis le début du mois de juin, les usagers du rail normand subissent retard, pannes, et trains supprimés.
Depuis le début du mois de juin, les usagers du rail normand subissent retard, pannes, et trains supprimés. © Radio France - Olivia Cohen

Retards, pannes, travaux, trains trop courts ou supprimés, les usagers des lignes SNCF normandes n'en peuvent plus._"C'est une catastrophe"témoigne Karine Maubé-Courteaut, la présidente de l'A.D.U.R.N., l'association des défense des usagers du rail normand. "En terme de matériel, en terme de ponctualité, en terme de travaux, on est sur une situation qu'on n'a jamais connu depuis le début de l'année"_. L'association a donc écrit au président de TER Normandie et au président de la Région Normandie, Hervé Morin, qui promettait que 2020 verrait la Normandie "sortir du moyen-âge ferroviaire". Seulement voilà, le Covid est passé par là. 

Seulement 4 nouveaux trains au lieu de 21 ont été livrés en juillet

Les nouveaux trains commandés par la Région devaient être livrés dans le courant de ce mois de juillet.  Mais la crise sanitaire a tout bouleversé. L'usine Bombardier qui fabrique les rames à Crespin dans le Nord a été à l'arrêt pendant deux mois. Résultat : sur la vingtaine de nouveaux trains attendus sur les lignes normandes, seulement quatre sont en circulation cet été. Pour assurer les liaisons, la SNCF a donc du remettre en service les vieilles locomotives utilisées pour les trains Corail. "Du matériel vieillissant qui aurait du partir à la casse et que nous sur-sollicitons" explique Hugues Rioult, le directeur de crise de SNCF Réseau et SNCF Transports. Du coup, ces locomotives tombent régulièrement en panne, ce qui oblige à remettre en circulation les rames TER à deux niveaux. 

Un défaut identifié sur 60% du parc TER

Un problème n'arrivant jamais seul, c'est précisément sur 8 de ces rames à deux niveaux que les équipes de maintenance ont identifié un défaut ce mardi. Un obstacle sur la voie a cisaillé les câbles enregistreurs de vitesse des rames. Une tuile supplémentaire sur du matériel déjà mal en point. "La sécurité n'est pas remise en question" assure Hugues Rioult, mais "les rames doivent repasser en centre de maintenance pour être réparées". Les équipes vont travailler d'arrache-pied pour tout réparer et permettre la reprise du trafic dans des conditions normales dès vendredi matin, "si possible" indique le directeur de crise. 

D'ici là, des perturbations, des retards, et des suppressions de trains sont à prévoir sur les liaisons normandes. Renseignez vous sur le site TER Normandie si vous devez prendre le train. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess