Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tram arc-en-ciel, drapeaux, noms de rues : ces initiatives pour la Journée de lutte contre l'homophobie

-
Par , France Bleu

La Journée mondiale de lutte contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie est organisée ce lundi 17 mai. Dès ce week-end, des drapeaux arc-en-ciel ont été hissés, peints ou collés dans plusieurs communes pour sensibiliser les Français.

Le drapeau arc-en-ciel est l'emblème de la paix et de la diversité [photo d'illustration].
Le drapeau arc-en-ciel est l'emblème de la paix et de la diversité [photo d'illustration]. © Maxppp - Julien Mattia / Le Pictorium

Des drapeaux à bandes rouges, orange, jaunes, vertes, bleues et violettes vont colorer les rues pour la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie, la transphobie et la biphobie ce lundi 17 mai. Dès ce week-end, plusieurs communes et associations ont présenté leurs initiatives pour prendre part à ce combat contre les discriminations.

Un tramway arc-en-ciel pour sensibiliser les passants

C'est le cas notamment de Strasbourg qui a inauguré ce dimanche un tramway aux couleurs de l'arc-en-ciel. La CTS, la compagnie des transports strasbourgeois, a accompagné cette campagne d'un QR code qui renvoie à un site d'information sur la question de l'homophobie.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des drapeaux pour appeler à la "tolérance"

Dans la Creuse, des drapeaux arc-en-ciel ont été hissé dans 25 communes, à l'initiative de l'association LGBTQIA+ Creuse, qui défend les droits des personnes lesbiennes, gay, bi et transsexuelles, queer, intersexes et asexuelles. "Il nous a semblé évident de mener cette action de soutien, de tolérance et d'intégration de l'autre, parce que l'homophobie est partout dans le monde et en France", a indiqué à France Bleu CreuseIsabelle Verbrugghe, adjointe à la mairie de Saint-Priest-La-Feuille, qui a accepté le projet.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des rues temporairement renommées en l'honneur de personnes engagées pour l'égalité

A Clermont-Ferrand, quelques rues ont été renommées avec le nom de militants LGBTI+, par exemple "Rue Muriel Robin", "Place Marsha Johnson", "Avenue Bruno Lenoir et Jean Diot". Cette action menée par le Réseau LBGTI+ Clermont-Ferrand et soutenue par la mairie vise à donner de la visibilité à la lutte et aux personnes faisant avancer la cause. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des arc-en-ciel sur les terrains de rugby et de foot 

La Ligue nationale de rugby est aussi engagée pour cette Journée mondiale. Ce week-end, des lignes arc-en-ciel sont ainsi apparues sur les terrains de Top 14. Sur les réseaux sociaux, les clubs ont aussi changé leur photo pour opter pour le drapeau arc-en-ciel.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En football, les numéros sur les maillots des joueurs ont pris les couleurs de l’arc-en-ciel.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des manifestations dans plusieurs villes de France

Des rassemblements ont aussi été organisés dans plusieurs villes de France ce week-end. Environ 300 personnes se sont ainsi réunies à Besançon pour manifester contre les actes homophobes et transphobes. "Nos droits évoluent dans le bon sens. Mais les actes homophobes sont toujours trop nombreux", a regretté Stéphanie Barbot est présidente de l'association Nouvel esprit auprès de France Bleu Besançon. L'objectif est donc de sensibiliser. Dans ce sens, la mairie de Besançon va inaugurer quatre passages-piétons aux couleurs de l'arc-en-ciel ce lundi.

Des centaines de personnes se sont aussi rassemblées à Nice ou encore à Montpellier. Elles dénoncent des insultes, des actes, des regards encore trop communs : "Je peux vous dire que quand vous prenez votre copain par la main, il y a toujours des regards. C'est une vraie décision de le faire", a par exemple témoigné Marc, de l'association SOS Homophobie au micro de France Bleu Hérault.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess