Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Transport : vers un fonds d'indemnisation pour les riverains de la LGV ?

Le Mans, France

C'est la proposition faite par les sénateurs aux riverains de la ligne à grande vitesse. 8000 Sarthois seraient impactés par le bruit et les vibrations des TGV selon le CRI 72, l'une des associations, qui les défend.

En janvier 2019, Corinne Lepage, avocate et ancienne ministre de l'environnement,  présente son plan de bataille contre les nuisances sonores aux riverains sarthois de la LGV.
En janvier 2019, Corinne Lepage, avocate et ancienne ministre de l'environnement, présente son plan de bataille contre les nuisances sonores aux riverains sarthois de la LGV. © Radio France - Boris Hallier

Laure Artru est très satisfaite de son entrevue hier à Paris avec les sénateurs. La présidente du CRI 72 se réjouit d'abord "qu'un groupe de parlementaires (composé notamment des trois sénateurs sarthois), au Sénat et à l'Assemblée, s'empare du sujet et fasse des propositions". La principale : créer un fonds d'indemnisation pour les riverains des deux LGV (Paris- Bretagne et Paris-Bordeaux). " A l'instar de ce qui se passe pour les aéroports. Un fonds qui serait financé par une contribution sur chaque billet de train". Ce sont donc les voyageurs et la SNCF qui seraient mis à contribution. Il est évidemment trop tôt pour connaître le montant de cette contribution, si toutefois, elle est votée par les parlementaires.  

Laure Artru, présidente du CRI 72, place beaucoup d'espoirs dans ce fonds d'indemnisation qui pourrait voir le jour

janvier 2019 : l'ancienne ministre de l'environnement Corinne Lepage présente son plan pour lutter contre les nuisances sonores dela LGV. Elle est accompagnée de Laure Artru, la présidente du CRI 72. - Radio France
janvier 2019 : l'ancienne ministre de l'environnement Corinne Lepage présente son plan pour lutter contre les nuisances sonores dela LGV. Elle est accompagnée de Laure Artru, la présidente du CRI 72. © Radio France - Boris Hallier

Des indemnisations et des équipements

Au delà des indemnisations, les riverains réclament aussi une série d'équipements pour les protéger du bruit des trains lancés à grande vitesse. En mai 2019, Elisabeth Borne, la Ministre des transports, avait promis 11 millions d'euros d'investissement pour financer des travaux le long des rails. Sur l'ensemble de la LGV Paris Bretagne. " Ce qui correspondant à 1 km de mur anti-bruit rappelait Régis Cerbelle, sur France Bleu Maine en nombre dernier. "Sachant que la SNCF chiffre à 10 000 euros le mètre linéaire" explique le maire de Chantenay-Villedieu, une des trente communes sarthoises traversées par la LGV. Il est aussi président de l' Association départementale des élus contre les nuisances de la ligne à grande vitesse. Laure Artru propose donc d'autres solutions. " Construire des murs végétalisés. C'est écolo, c'est plus joli et çà coûte cinq fois moins cher" affirme la présidente du CRI 72. Mais ce qu'elle aimerait, "c'est réduire la vitesse des TGV pour réduire le bruit et les vibrations". Ce qui paraît peu probable vu le coût de la LGV. 3.4 milliards d'euros financés par la SNCF, l'Etat, les collectivités et l'Europe. Le CRI 72 a fait appel à Corinne Lepage, avocate et ancienne Ministre de l'environnement, pour défendre ses intérêts.   

L'interview complète de Laure Artru est à écouter en cliquant sur ce lien

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu