Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Conduit à l’hôpital, un Rouennais est retrouvé errant dans la rue par un automobiliste

Un Rouennais de 86 ans a été conduit aux urgences après un malaise jeudi. Il souffre de troubles de la mémoire mais il est rentré tout seul chez lui alors que son épouse le croyait pris en charge par le service. Il aurait été récupéré errant par un automobiliste.

André portait un bracelet d'hospitalisation à son poignet. André portait un bracelet d'hospitalisation à son poignet.
André portait un bracelet d'hospitalisation à son poignet. © Radio France - Romain Chevalier

A la suite d'un malaise à son domicile, jeudi 20 septembre 2018 vers 16h, André, un homme de 86 ans souffrant de perte de mémoire et d'orientation régulière, est transporté aux urgences du CHU Charles-Nicolle de Rouen. 

Publicité
Logo France Bleu

Sa femme Sylviane, n'ayant pu l'accompagner dans l'ambulance, décide d'appeler dans la foulée l'hôpital pour prendre des nouvelles. "Le standard m'a expliqué que mon mari était en observation et qu'il était inutile que je me déplace", raconte Sylviane. On lui précise également de ne pas rappeler avant 20h

Sylviane cherche à avoir des explications sur le départ des urgences de son mari. © Radio France - Romain Chevalier

Mais inquiète et toujours sans information, elle décide de se rendre aux urgences. C'est alors qu'elle découvre, avec stupeur, que son mari se trouve devant leur maison située à Bonsecours. "Au moment où j'allais appeler les urgences pour leur dire que de toute façon je partais voir mon mari, je l'ai vu à la porte de la véranda", retrace Sylviane.

"Le service n'est pas une garderie"

Quelques minutes après l'arrivée surprise de son mari, Sylviane contacte à nouveau les urgences pour avoir des explications : "On m'a répondu que l'équipe qui l'avait reçu lors de son arrivée n'était plus présente et que le service (des urgences NDLR) n'était pas une garderie". 

Choquée par cette réponse, elle porte réclamation auprès de l’hôpital. "Je veux savoir ce qu'il s'est passé parce que même si mon mari est parti de son plein gré des urgences ce n'est pas normal", poursuit la femme d'André. 

Récupéré par un automobiliste

De plus, à aucun moment, soit pendant près de quatre heures, Sylviane n'a été contactée pour venir chercher son mari souffrant pourtant de perte de mémoire régulière. 

André serait alors parti à pied des urgences puis récupéré par un automobiliste. "Le chauffeur a remarqué que mon mari avait un bracelet d'hospitalisation au poignet__. Il n'avait pas d'argent mais seulement sa carte vitale", témoigne Sylviane. 

Des questions sans réponses

Mais plus surprenant encore, d'après le CHU, André aurait passé la nuit du jeudi 20 septembre à l'hôpital. "L'assistance sociale qui suit mon mari et que j'avais contactée pour avoir des explications m'a rappelé en me disant : 'j'ai appelé les urgences, ils m'ont dit que votre mari était sorti vendredi 21 septembre'", explique la femme du patient.    

Comment André a-t-il quitté les urgences ? A quelle heure ? Est-il parti tout seul sans l'accord du personnel médical ? Pourquoi les urgences n'ont elles pas contacté Sylviane ? Plusieurs questions restent sans explication. Mais l'hôpital affirme avoir pris connaissance du dossier et assure que des réponses seront apportées à Sylviane d'ici quelques jours.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu