Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Travaux d'isolation à 1 euro : une ligne téléphonique en Haute-Saône pour signaler les abus et les malfaçons

La CAPEB de Haute-Saône met en place une ligne téléphonique dédiée pour signaler toutes les dérives constatées dans le département autour du dispositif de travaux d’isolation à 1 euro : malfaçons, abus, voire harcèlement.

Travaux d'isolation (photo d'illustration)
Travaux d'isolation (photo d'illustration) © Maxppp - François Destoc

Vesoul, France

A compter du lundi 1er juillet, les ménages haut-saônois auront à leur disposition un numéro de téléphone, le 03.84.75.98.25 (communication locale non surtaxée), qui leur permettra de signaler toutes les dérives constatées dans le département autour du dispositif de travaux d’isolation à 1 euro. Une initiative de la CAPEB de Haute Saône, la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment. Au-delà des mauvaises pratiques, c’est également le comportement des démarcheurs et des exécutants que la CAPEB entend pointer du doigt.

Intimidations et pressions

Comme le constate le président de la CAPEB Haute-Saône, Didier Menigoz : « Les clients font l’objet d’intimidations pour signer la commande de travaux, et de pressions pour noter positivement la fiche de satisfaction de fin de chantier. Avec ce numéro, nous donnons la possibilité aux personnes insatisfaites des travaux, qui se sont senties abusées et trompées, de s’exprimer librement, avec confidentialité et anonymat si elles le souhaitent".

Les entreprises locales se disent  confrontées à la concurrence déloyale "d’officines qui ternissent l’image de nos métiers, qui recherchent avant tout à faire du profit au détriment du respect des règles de l’art, en faisant sous-traiter les chantiers à une main d’œuvre low-cost et non qualifiée". Une situation inacceptable pour la CAPEB, qui espère, à travers les témoignages récoltés, pouvoir sensibiliser les pouvoirs publics.

Un renforcement des contrôles?

La CAPEB demande un meilleur encadrement du dispositif d’isolation à 1 euro, le renforcement des contrôles et l’application de sanctions, notamment le retrait des qualifications RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) aux entreprises contrevenantes. Ces qualifications délivrées par les pouvoirs publics garantissent les compétences des entreprises en matière de travaux d'économie d'énergie et sont  indispensables pour que le client puisse prétendre à des aides financières de la part de l'Etat.