Transports

Travaux du tram'bus à Nîmes : les commerçants "ont beaucoup souffert"

Par Camille Payan, France Bleu Gard Lozère lundi 31 octobre 2016 à 10:44

La définitive des travaux est prévue pour le 6 décembre prochain
La définitive des travaux est prévue pour le 6 décembre prochain © Radio France - Jérôme Plaidi

Les boulevards autour de l'Écusson à Nîmes ont un nouveau visage ce lundi matin. En fin de semaine, la dernière partie des travaux du tram'bus s'est achevée. Restent quelques aménagements à terminer, mais les commerçants et les habitants voient le bout du tunnel après des mois de galère.

C'est le soulagement et le calme ce lundi matin autour de l'Écusson à Nîmes. Les gros engins et pelleteuses qui y avaient élu domicile depuis de longs mois ont quitté la ville. Fini aussi le bruit des marteaux-piqueurs la nuit.

Depuis vendredi, la pose des enrobés définitifs le long des boulevards est terminée. Il reste encore quelques aménagements, mais globalement, on peut dire qu'un cap vient d'être franchi.

Les Nîmois vont pouvoir profiter d'un sol doux : il n'y a plus de trous dans la chaussée et surtout, certains vont sans doute revenir dans le centre-ville un peu boudé depuis plusieurs mois. Les commerçants aussi retrouvent le sourire, les rues et les parkings ont rouvert. Pendant plus d'un an et demi, Nîmes a souffert de ces travaux. Les commerçants estiment avoir perdu beaucoup de clients.

"Face à la baisse de la fréquentation, certains commerçants ont dû licencier." Audrey Carbo présidente de l'association des commerçants de la rue de la Madeleine

Audrey Carbo présidente de l'association des commerçants de la rue de la Madeleine à Nîmes

Pour encourager les clients à franchir parfois un véritable parcours du combattant, les commerçants ont organisé des événements dans la rue de la Madeleine, mais souvent, certains ont préféré se rendre dans les zones commerciales où la circulation était moins compliquée.

Difficile de quantifier le manque à gagner mais Audrey Carbo regrette aussi que certaines subventions pourtant promises par la ville pour compenser les pertes n'aient pas été versées.

Ils misent désormais sur les achats de cet hiver, en espérant que l'agglomération tiendra sa promesse : les travaux doivent définitivement s'achever le 6 décembre.

Partager sur :