Société

Tremel, Haïti, Coquille St Jacques, Gouren : l'essentiel de l'actu bretonne du 11 octobre

Par Tudi Crequer, France Bleu Breizh Izel mardi 11 octobre 2016 à 7:48

Le Saphir à quai
Le Saphir à quai - Valérie Le Nigen

On parle ce matin de pompiers costarmoricains qui partent à Haïti. De bonnes nouvelles pour l'église de Trémel. On part en reportage aussi à bord des coquilliers de la rade de Brest. Et une nouvelle compétition européenne de luttes celtiques à Brest en 2018 !

A Brest, la pêche à la coquille a démarré

La saison de la coquille Saint-Jacques a démarré au large de Saint-Brieuc comme en rade de Brest. La pêche en baie de Saint-Brieuc commencera fin novembre. A Brest, c'est un soulagement pour la quarantaine de patrons de pêche qui travaillent la coquille.

Reportage à lire ICI

Des pompiers bretons s’envolent pour Haïti

<div>Une dizaine de soldats du feu partent à Haïti pour aider les sinistrés de l’ouragan Matthew. Il s’agit de bénévoles habitués à intervenir après des catastrophes naturelles.
</div>

Explications ICI

L'église de Trémel sera protégée avant l'hiver

L'église de Trémel (22) sera protégée des intempéries cet hiver. En juin dernier, cette petite église a été totalement détruite par un incendie provoqué par un problème électrique. Dans la commune et bien au-delà, on s'est mobilisé pour récolter des fonds. 20 000 euros ont déjà été récupérés. La maire de Trémel a obtenu de l'assurance et de l'architecte des Bâtiments de France qu'un dôme "parapluie" soit installé cet hiver, pour protéger l'église des intempéries.

Notre article au moment de l'incendie ICI

Brest : les luttes celtiques reviennent en 2018 à l'Arena

En avril dernier plus de 10.000 personnes s'étaient rendues à Brest pour assister au championnat européen de luttes celtiques. Le Comité d'Organisation Culture et Luttes Internationales Celtiques (Cocelic), fort de ce succès, veut récidiver en 2018. Les organisateurs veulent proposer un nouveau grand rendez-vous européen à l'Arena en 2018. Il s'agirait cette fois d'une compétition européenne "inter-clubs". "Chaque club européen serait représenté par trois ou quatre lutteurs" précise Léa Pennober une des organisatrices.

Partager sur :