Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trëmma : le site lancé par Emmaüs pour encourager les dons en ligne

-
Par , France Bleu

Concurrencé par Vinted ou Le Bon Coin, Emmaüs observe une baisse des dons depuis une dizaine d'années. Pour y remédier, le mouvement fondé par l'Abbé Pierre ouvre sa propre plateforme."Trëmma" propose aux internautes de donner des objets en ligne pour financer un projet social et solidaire.

L'objectif est d'encourager le don en ligne des particuliers, ciblant notamment les "jeunes, très connectés et engagés".
L'objectif est d'encourager le don en ligne des particuliers, ciblant notamment les "jeunes, très connectés et engagés". - Capture d'écran Emmaüs

Emmaüs lance sa propre plate-forme de vente de seconde main aux particuliers. Avec "Trëmma", le mouvement fondé par l'Abbé Pierre veut encourager le don en ligne des particuliers en ciblant notamment les jeunes connectés et engagés.

Un site pour concurrencer Vinted et Le Bon Coin

Emmaüs a constaté dernièrement une baisse de la qualité des dons récoltés. Le fonctionnement de "Trëmma" ne dépaysera pas les usagers des autres plateformes de vente de seconde main, comme Vinted ou Le Bon Coin. Le mouvement fondé par l'Abbé Pierre enregistre depuis une dizaine d'années "des dons qui avaient perdu en qualité", en raison de "la concurrence des plateformes de e-commerce" selon Maud Sarda, la directrice du Label Emmaüs.

Financer des projets solidaires liés au numérique

Principale différence avec les autres places de marché en ligne : si l'objet trouve preneur, "le produit de la vente est reversé au projet de solidarité que le donateur a choisi". "Le vendeur ne touche rien sur ce qu'il a vendu, mais peut demander un reçu fiscal portant sur 60%" de la vente. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess