Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tresserve : un projet de pôle commercial et une boulangère qui se sent délaissée

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le projet de pôle commercial et de santé dans le centre de Tresserve agite la commune. Si certains commerçants sont prêts à rejoindre ce projet, les locaux proposés ne conviennent pas à la boulangerie. Faute de pouvoir s'agrandir, la gérante envisage de partir vers une autre commune.

Camille Duisit la gérante de la boulangerie estime que la mairie n'est pas à l'écoute des besoins de son entreprise. Jean-Claude Loiseau, le maire, rétorque avoir proposé des adaptations.
Camille Duisit la gérante de la boulangerie estime que la mairie n'est pas à l'écoute des besoins de son entreprise. Jean-Claude Loiseau, le maire, rétorque avoir proposé des adaptations. © Radio France - Noémie Philippot

L'avenir de la boulangerie "La Marmotte gourmande" devient politique à Tresserve, sur les bords du lac du Bourget en Savoie. La gérante, Camille Duisit, souhaite agrandir son commerce depuis plusieurs années en achetant une partie du terrain qui se trouve juste derrière son commerce. Une parcelle de presque 2.000 mètres carrés que la mairie va vendre à un promoteur pour y construire un pôle commercial et de santé afin de redynamiser le centre du village. 

Le problème pour la boulangerie, c'est que les locaux proposés par la mairie dans le cadre de ce projet ne conviennent pas à ces projets d'extension. Camille Duisit assure avoir fourni son cahier des charges à la mairie comme au promoteur depuis plusieurs années, sans véritable évolution. "Dans la plupart des villages, on a des municipalités qui vont essayer de batailler, de mettre tout ce qu'il faut en œuvre pour pouvoir conserver ses commerçants. Aujourd'hui on se rend compte qu'à Tresserve c'est complètement l'inverse" dénonce la boulangère. "Ils ont nos besoins, nos envies d'évoluer et ils lancent un projet qui ne correspond pas forcément à nos attentes."

Ce terrain à l'arrière de la boulangerie doit être vendu par la mairie à un promotteur pour construire un pôle commercial et de santé.
Ce terrain à l'arrière de la boulangerie doit être vendu par la mairie à un promotteur pour construire un pôle commercial et de santé. © Radio France - Noémie Philippot

Elle a le sentiment de se trouver dans un impasse et envisage de partir dans une autre commune. Pour beaucoup d'habitants, ça serait une vraie perte pour Tresserve. "C'est très très bien, le pain est très bon, quand on peut faire des gâteaux ils sont supers !" salue Huguette. Si son amie Nicole est favorable au projet de pôle commercial car "on aura tout sur place, ici on a rien", elle reconnaît que voir cette boulangerie s'en aller serait embêtant. "Ils vont peut-être bien trouver un arrangement" espère Huguette, "elle, on la connaît, on sait jamais qui est-ce qui va la remplacer."

"Si la boulangerie doit s'en aller, un autre boulanger viendra s'installer"

Pour le maire Jean-Claude Loiseau, "si la boulangerie doit s'en aller, un autre boulanger viendra s'installer." Il assure avoir "proposé toutes les adaptations possibles. La dernière, ils pouvaient avoir la totalité de la surface du bâtiment, 217 mètres carrés en rez-de-chaussée. Ils ne souhaitent pas rentrer dans le projet, c'est le droit de chacun." 

Il compte bien mener ce projet à terme tel qu'il a été voté en fin d'année dernière lors de l'appel à projet et de la commission municipale d'urbanisme, "adopté à l'unanimité de la majorité et de l'opposition" souligne Jean-Claude Loiseau. C'est en conseil municipal "qu'ils n'ont pas voulu voter le projet qu'ils avaient voté par deux fois." 

L'opposition soutient la boulangerie

L'opposition estime comme la gérante de boulangerie qu'il y a un manque de concertation de la part de la mairie vis-à-vis de ce projet de pôle commercial. "Il a été élaboré en petit comité restreint" dénonce Christian Roussel, à la tête de l'opposition. "Il y a pleins d'incertitudes qui demeurent" selon lui, notamment sur les prix des biens vendus par le promoteur. "Nous ne sommes pas contre ce projet de pôle commercial et de santé, mais nous souhaitons qu'il soit repris de zéro pour intégrer tous les commerçants, dont la boulangerie." Elle préfèrerait que ce projet "ne soit pas piloté par un promoteur mais par une société d'aménagement mixte."

Une consultation a été ouverte auprès des 3.200 habitants de Tresserve. 62 personnes y ont répondu en disant leur souhait de voir la boulangerie intégrée au projet de pôle commercial.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess