Société

Tricastin : 4 ans après Fukushima, les anti-nucléaires ne désarment pas

France Bleu Drôme-Ardèche dimanche 15 mars 2015 à 10:19

Les anti-nucléaires ont une nouvelle fois demandé la fermeture du Tricastin et de toutes les centrales françaises
Les anti-nucléaires ont une nouvelle fois demandé la fermeture du Tricastin et de toutes les centrales françaises © Radio France - Alexis Hennebelle

Depuis 3 ans, l'association Réaction en Chaîne Humaine "célèbre" à sa manière l'anniversaire de la catastrophe de Fukushima. Ce samedi, une soixantaine de militants se sont donnés la main devant la centrale drômoise du Tricastin demandant la fin du nucléaire en France.

4 ans après la catastrophe de Fukushima, le 11 mars 2011, "rien n'a changé". Voilà le mesage délivré ce samedi par l'association Réaction en Chaîne Humaine (RECH). Comme chaque année depuis 3 ans maintenant, elle organise une manifestation devant les sites nucléaires de la vallée du Rhône, à Marcoule, Cadarache et Tricastin.

Dans la Drôme, une soixantaine de militants ont formé une chaîne humaine et demandé la fermeture de toutes les centrales françaises. Le même message depuis 3 ans et l'accident nucléaire japonais.

Tricastin Chaine ENRO

Chaque année depuis l'accident de Fukushima, les militants se rassemblent devant le Tricastin - Radio France
Chaque année depuis l'accident de Fukushima, les militants se rassemblent devant le Tricastin © Radio France - Alexis Hennebelle
Pour Dominique Malvaud, organisateur de la chaîne humaine, avec 14 réacteurs, la vallée du Rhône fait partie des régions les plus nucléarisées du monde. Et donc en première ligne en cas d'accident.

Tricastin Chaine SON