Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Tricastin : le vent arrache un morceau de bardage métallique sur le site Orano

mercredi 21 mars 2018 à 17:31 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu Vaucluse

Dans la nuit de mardi à mercredi, les fortes rafales de mistral ont arraché un pan du bardage métallique de la future usine Comurhex 2 sur le site du Tricastin (Drôme). Personne n'a été blessé. Le périmètre a été sécurisé en attendant le démontage des tôles.

La photo a été prise au petit matin par un témoin qui souhaite rester anonyme
La photo a été prise au petit matin par un témoin qui souhaite rester anonyme -

Pierrelatte, France

Le vent souffle fort sur le Tricastin. Météo France a enregistré des rafales allant jusqu'à 107 km/h à Orange dans le Vaucluse voisin. Ces vitesses de vent ne sont pas inhabituelles en Vallée du Rhône. Vers 2 heures du matin ce mercredi, pourtant, un morceau du bardage de l'un des ateliers de la future usine Comurhex 2 s'est détaché. Environ 150 mètres de tôles métalliques

Personne n'a été blessé. Un périmètre de sécurité a été mis en place en attendant que le vent se calme et que les tôles puissent être démontées. Ce ne sera sans doute pas possible avant samedi. 

Pourquoi le bardage a-t-il cédé ?

Reste la question : comment se fait-il que ce bardage a cédé ? "Ce n'est pas normal effectivement", dit le directeur sécurité du site Orano (ex-Areva). Selon Eric Pluche, "Il y a une anomalie qu'on n'explique pas pour l'instant. Ce bardage a été installé par une entreprise spécialisée qui est un prestataire habituel pour Orano". 

Le responsable de la sécurité du site précise que ce bardage est une finition esthétique de la façade. Ce n'est pas un isolant de protection contre la radioactivité. Les dégâts sont donc sans conséquence sur la sûreté nucléaire et les parois internes du bâtiment sont -elles- conçues pour résister à des tornades d'une puissance exceptionnelle. 

Ce mercredi, un tour complet des installations a été effectué pour vérifier qu'aucun autre bardage ne menaçait de se détacher.