Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tristan, un Drômois ramasseur de balles à Roland-Garros

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le concours international de tennis Roland-Garros commence ce dimanche 30 mai. C'est la 120e édition et la seconde pour Tristan Berge, jeune Drômois sélectionné en tant que ramasseur de balles.

Tristan Berge a été sélectionné pour la deuxième fois
Tristan Berge a été sélectionné pour la deuxième fois © Radio France - FFT (Fédération Française de Tennis)

Roland-Garros retrouve un peu de couleurs cette année après l'édition reportée en septembre l'année dernière. C'est la 120e édition du tournoi, et la seconde pour Tristan Berge, un jeune Drômois. Licencié du club de tennis de Montélier, il a été un peu frustré l'année dernière. Alors l'adolescent de 15 ans a voulu y retourner : "Serena Williams, je devais la ramasser (sic) l'année dernière, mais elle a fait forfait juste avant son match et du coup, j'étais un peu dégoûté. Mais j'espère que je pourrais l'avoir cette année." 

Tristan a dû envoyer une lettre de motivation -elle seule suffit après un premier passage à Roland-Garros- pour être sélectionné parmi 150 candidats. Selon lui, c'est grâce à sa discrétion et à sa précision qu'il a été repris. "On doit me voir le moins possible sur le court. Après, il y a le roulé pour se faire passer les balles entre les ramasseurs. Il doit être rapide, discret et précis pour ne pas gêner le jeu, ne pas se faire remarquer." 

Son rêve, ce serait de ramasser sur le court de Serena Williams cette année
Son rêve, ce serait de ramasser sur le court de Serena Williams cette année © Radio France - FFT (Fédération Française de Tennis)

Et c'est plus sportif qu'il n'y paraît, Tristan assure qu' "au début du tournoi, on peut avoir des courbatures". Il faut penser à s'étirer le soir et prendre soin de soi. "Par exemple, quand on doit faire rouler, on doit bien se baisser, surtout moi qui suis grand", confie l'adolescent qui mesure 1m89, c'est plus que Rafael Nadal, Roger Federer ou Novak Djokovic. Ce qui lui permettra d'être placé en fond de court et donc d'avoir "une belle vue sur l'échange en train de se jouer". Il sera aux premières loges, plus près que les 5000 spectateurs qui seront dans les gradins. Ils seront cinq fois plus nombreux que lors de l'édition du mois de septembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess