Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Trois ans après la mort de Quentin, sur l'A50, ses parents se mobilisent pour sécuriser le lieu du drame

vendredi 12 octobre 2018 à 9:11 Par Hélène Fromenty, France Bleu Provence

Les parents de Quentin, décédé il y a trois ans dans un accident à une sortie de l'autoroute A50, ont lancé une pétition pour que le carrefour en question soit modifié. Selon eux, les infrastructures sont en partie responsables de la mort de leur fils. Ils veulent éviter un nouveau drame.

Selon les parents de Quentin, les infrastructures sont en partie responsables des accidents sur l'A50.
Selon les parents de Quentin, les infrastructures sont en partie responsables des accidents sur l'A50. © Maxppp - Florian Launette/PHOTOPQR/LA PROVENCE

Auriol, France

La famille Agliardi se mobilise ce vendredi après-midi, à 16 heures, sur l'autoroute A50, au niveau du carrefour après la sortie du péage d'Auriol. C'est là que leur fils Quentin, 20 ans, a été tué il y a trois ans. Ce 1e octobre 2015, le jeune homme était au volant de sa voiture, dans les embouteillages dans la bretelle de sortie. Un chauffard, qui roulait à 130 kilomètres heure, lui est alors rentré dedans par derrière. Quentin est décédé sur le coup. 

Trois ans après, ses parents mènent un combat pour que le lieu de l'accident soit sécurisé. "Tous les soirs, à cause de ces infrastructures vieilles de 40 ans, cette sortie est bloquée par un bouchon qui remonte très loin sur l'autoroute, explique Elisabeth Agliardi, la mère de Quentin au micro de France Bleu Provence. Selon nous, il faudrait inverser la priorité sur ce carrefour pour fluidifier la circulation. Ce drame aurait pu être évité."

Pétition en ligne

La famille a écrit à la présidente du conseil départemental et a mis une pétition en ligne pour demander la modification du carrefour en question. "Ce soir, nous allons sensibiliser les automobilistes et leur demander de signer cette lettre pour que notre demande soit appuyée par tous. Les élus locaux attendent ces travaux. Les usagers ont peur à cet endroit. Il faut que les choses changent !"

En avril 2016, l'homme qui a tué Quentin a été condamné à un an de prison avec sursis, avec une annulation de son permis de conduire pendant deux ans. Une sanction trop légère pour la famille du jeune homme. "On n'est pas tout puissant au volant d'une voiture, reprend Elisabeth Agliardi. Notre famille est détruite à vie, les amis de Quentin aussi. Si on fait ça, c'es pour la mémoire de notre fils. Pour qu'il n'y en ait pas d'autre."