Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Trois entreprises sont à l'origine des mauvaises odeurs dans le quartier Gravier de Laval

jeudi 17 janvier 2019 à 21:40 Par Maxime Bacquié, France Bleu Mayenne

Alors que ça fait des années que les habitants du quartier Gravier à Laval se plaignent de mauvaises odeurs, une étude menée ces derniers mois prouve que trois entreprises implantées dans ce quartier sont à l'origine de ces odeurs. Les résultats étaient présentés jeudi lors d'une réunion publique.

Les résultats de l'étude menée ces derniers mois par un organisme indépendant étaient présentés ce jeudi aux riverains lors d'une réunion publique.
Les résultats de l'étude menée ces derniers mois par un organisme indépendant étaient présentés ce jeudi aux riverains lors d'une réunion publique. © Radio France - Maxime Bacquié

Laval, France

Trois entreprises implantées autour de ce quartier lavallois de 500 habitants sont donc à l'origine de ces mauvaises odeurs dont se plaignent les riverains depuis plusieurs années. Des odeurs de souffre, d'urine, d'excréments, d’œuf pourri ou d'égouts selon les signalements. Une soixantaine de plaintes ont été déposées en mairie de Laval ces deux dernières années et la ville a donc lancé un appel d'offre pour trouver l'origine de ces odeurs. 

Plus de 400 signalement de riverains synthétisés 

C'est l'organisme indépendant Burgead qui a remporté l'appel d'offres et qui a donc mené cette enquête ces derniers mois. Entre début juin et fin septembre, soit sur la période où les odeurs sont les plus fortes, l'organisme s'est rendu à plusieurs reprises sur chacun des sites qui pouvaient potentiellement être à l'origine de ces odeurs, pour effectuer des relevés. 

Dans le même temps, une plateforme en ligne permettait aux riverains de signaler ces mauvaises odeurs. Plus de 400 signalements ont été effectués, beaucoup plus que prévu, ce qui explique le retard pris par l'organisme pour rendre ses conclusions, par rapport au délai initialement prévu.

La station d'épuration émet le plus d'odeurs "désagréables"

Sur les quatre sites visés, trois émettent bien des odeurs jugées "désagréables". Un abattoir, une entreprise de chimie et une station d'épuration. Un laboratoire a aussi été analysé mais ne présente pas de résultat significatif. C'est la station d'épuration qui émet les odeurs les plus fortes selon ces résultats. Des odeurs d'égouts et de boue, qui sont les plus relevées. Concernant l'abattoir c'est la partie atelier qui est à l'origine d'odeurs d'urine et de "porc grillé". Enfin l'entreprise TDV émet des odeurs chimiques, proche de l’ammoniac.

Des préconisations pour réduire ces odeurs

Burgead ne se contente pas de présenter ses conclusions, l'organisme fait aussi des préconisations aux entreprises pour qu'elles réduisent ces odeurs. Une meilleure gestion des eaux traitées pour la station d'épuration avec l'injection de produits réactifs ou le confinement de certaines zones, un meilleur filtrage des odeurs pour l'abattoir et le confinement d'un poste de relevage du côté de l'entreprise TDV.

Certains habitants restent sceptiques

Les patrons de ces trois entreprises étaient présents ce jeudi soir à la réunion publique et se sont engagés à effectuer les travaux nécessaires pour réduire les nuisances pour les riverains. Certains travaux pourraient être réalisés avant l'été. Mais dans l'assistance, plusieurs habitants se sont montrés sceptiques, voire critiques sur les résultats de cette étude, qui ne dit pas, par exemple, si ces odeurs peuvent être dangereuses pour la santé