Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Séisme du 11 novembre 2019 dans la Drôme et en Ardèche

Trois mois après le séisme, la reconstruction du Teil officiellement lancée

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu
Le Teil, France

Ce vendredi au Teil (Ardèche) se tenait le premier comité de pilotage du Projet Partenarial d'Aménagement. Organismes d'État, collectivités locales et Banque des territoires y sont mobilisés pour repenser la ville et reconstruire.

Graves dégâts dans la commune du Teil (Ardèche) suite au séisme du 11 novembre (image d'archive)
Graves dégâts dans la commune du Teil (Ardèche) suite au séisme du 11 novembre (image d'archive) © Radio France - François Breton

Les organismes d'État comme l'Agence Nationale de l'Habitat, l'Agence Nationale de Rénovation Urbaine, les collectivités territoriales, la Banque des Territoires sont autour de la table avec des urbanistes, des chargés de mission en ingénierie, des économistes pour repenser et donc reconstruire le Teil. 

Le processus va prendre des années. La préfète de l'Ardèche envisage le Teil refait à horizon 2025. Françoise Souliman l'imagine comme un Guilherand-Granges du Sud, "moderne et dynamique, qui a su se développer face à sa puissante voisine Valence. Ici, on a Montélimar en face, ça serait un bon pendant". Le maire Olivier Pévérelli parle plutôt de 5 à 10 ans de reconstruction.

"Reconstruire avec les habitants"

Administrativement, les procédures vont être accélérées, les permis de construire délivrés plus vite par dérogation. Mais "il ne faut pas lancer tous les chantiers en même temps pour ne pas paralyser la ville et il faut consulter les habitants et reconstruire avec eux" explique Olivier Pévérelli. 

Le maire regarde ce qui s'est fait ailleurs. Une équipe italienne lui a déconseillé de faire comme à L'Aquila, ville détruite par un séisme en 2009, reconstruite rapidement, mais quelques kilomètres plus loin : "Les habitants veulent revenir dans leur quartier, donc ça met plus de temps ; si on reconstruit un peu plus loin, ils y vont, mais n'y restent pas"

Des discussions ont déjà démarré avec des habitants du quartier du Frayol où un îlot de quelques maisons est condamné et doit être détruit. Discussions aussi avec les habitants de la Rouvière, du centre ville, etc. Des projets imaginés avant le séisme vont aussi démarrer rapidement : la construction de la maison des solidarités du Conseil Départemental place des Sablons et d'une salle de concert avec la communauté de communes. Chacun imagine le Teil plus aéré, plus arboré, avec des logements modernes aux normes actuelles.

Combien va coûter la reconstruction ?

Difficile de faire une estimation... "80 millions, 100 millions d'euros" avance Olivier Pévérelli. "Sur le papier, c'est une somme colossale, mais c'est le coût de 4 km de déviation ou du transfert d'un joueur de foot" souligne le maire, "et là c'est pour 8.000 habitants."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu