Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois quarts des étudiants en médecine présentent des troubles anxieux

-
Par , France Bleu

75% des étudiants en médecine souffrent d'anxiété, révèle une étude publiée ce mercredi, un pourcentage en nette augmentation en quatre ans. Bien plus, 39% d'entre eux présentent des symptômes de dépression.

Étudiants devant la faculté de médecine de Saint-Etienne.
Étudiants devant la faculté de médecine de Saint-Etienne. © Maxppp - Rémy Perrin

Ils souffrent d'anxiété, de dépression, et certains pensent même au suicide. La santé mentale des étudiants en médecine se dégrade selon une étude menée auprès de plus de 11.000 jeunes par trois syndicats étudiants l’ISNI, l’ISNAR-IMG et l’ANEMF, dévoilée ce mercredi. L'épidémie de Covid pourrait expliquer en partie cette aggravation du moral des jeunes futurs médecins. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"75% des jeunes et futurs médecins présentent des symptômes anxieux", selon l'étude menée auprès de 11.754 étudiants en médecine de premier cycle, d'externes et internes. Lors d'une précédente étude en 2017 ils étaient 62% a décrire des symptômes anxieux. Par ailleurs, 39% d'entre eux présentent des symptômes dépressifs (contre 27,7% en 2017). Seul chiffre en baisse : 19,9% des sondés affirmaient avoir des idées suicidaires, alors qu'ils étaient 23,7% en 2017. Autres chiffres révélés par cette étude : en 2021, 67% des externes et internes connaissent un syndrome d'épuisement professionnel, ou burnout, et 39% des étudiants de 1er cycle.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des étudiants victimes d'agressions sexuelles dans les établissements de santé

En outre, un quart des répondants disent avoir été victimes d'humiliation ou de harcèlement sexuel, voire parfois d'une agression sexuelle. "Ces violences ont été infligées à l'hôpital pour la grande majorité d'entre elles par des médecins thésés", précise le rapport.

L'analyse lexicométrique des réponses apportées à la question ouverte "Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?" à la fin du questionnaire permet enfin de distinguer "trois groupes de difficultés en lien avec la santé psychologique des étudiants en médecine et des internes" : les conditions d'études et de travail (64,2% du corpus de texte) "en écrasante majorité", les troubles psychopathologiques conséquents (26% du corpus de texte) et les violences sexistes et sexuelles subies (8,8% du corpus de texte).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess