Société

Trois Sarthoises font un pied de nez au cancer

Par Marion Fersing, France Bleu Maine mardi 18 mars 2014 à 10:28

Clarence et ses deux amies sont toutes les trois atteintes d'un cancer. Depuis 2 ans, elles s’entrainent pour participer au marathon en canoë de Venise au mois de juin. Un défi qui a changé leur façon de vivre la maladie.

Deux fois par mois, Clarence et ses deux amies enfilent leur combinaison et leur gilet de sauvetage. Elles montent ensuite à bord d'Harmonie, c'est le nom qu'elles ont donné à leur canoë quand elles commencé à pagayer entre les séances de chimiothérapie , il y a deux ans, avant de se lancer dans l'aventure du marathon en canoë à Venise en juin .

Avant que son cancer ne soit diagnostiqué, Clarence n'était jamais montée dans un bâteau . Aujourd'hui, elle ne peut plus sans passer : "il y a un dicton qui dit, le bonheur n'est pas au bout du chemin, il est tout le long du chemin, ça, je l'ai bien compris avec la maladie. Et donc je prends mes petits bonheurs tout au long du chemin et faire du canoë, c'est un petit bonheur" .

Pour Pascale, ce marathon en canoë à Venise, c'est aussi une façon de regarder de nouveau vers l'avenir . Ce défi, elle le partage avec son mari : "dans notre agenda, il n'y a que des dates d'examens, de rendez-vous avec les médecins. Petit à petit, ça fait d'autres rendez-vous" .

"Il y a quelques mois, se projeter jusqu'en juin, c'était énorme" - Pascale, atteinte d'un cancer

Pour les trois femmes, faire du canoë, c'est aussi un moyen de se remettre de l'opération . Il s'agit de sport adapté, ça permet de remobiliser en douceur le côté qui a été opéré et d'assouplir la cicatrice.

Quoi qu'il arrive, cette course, pour Clarence, c'est déjà une petite victoire

L'objectif de l'équipage, c'est simplement de franchir la ligne d'arrivée et même si ce n'est pas le cas, "c'est déjà une revanche" pour les trois amies.

La course a lieu le 8 juin à Venise.  Pour suivre l'aventure des trois Sarthoise, c'est ici, sur leur blog.

Deux fois par mois, les trois Sarthoises pagayent plusieurs heures sur l'Huisne