Société

Trois soldats des forces spéciales d'Orléans-Bricy blessés au Mali

Par Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans et France Bleu samedi 17 octobre 2015 à 8:59

Le quartier Reymondaud où est installé le Commando Parachutistes de l'Air n°10
Le quartier Reymondaud où est installé le Commando Parachutistes de l'Air n°10 © Radio France - Stéphane Barbereau

Ces trois hommes du CPA 10 d'Orléans participaient à l'opération Barkahne de lutte contre les djihadistes au Sahel. Une mine a explosé, mardi, au passage de leur voiture.

Jeudi, le porte-parole du Ministère de la Défense, PIerre Bayle, annonçait que "trois membres des forces spéciales ont été blessés dans le cadre de l'opération Barkhane ".

"Ils ont sauté sur une mine dans le nord du Mali" mardi en fin d'après-midi, a précisé le porte-parole de l'état-major français, le colonel Gilles Jaron. Depuis, le site spécialisé, Veterans Jobs Center, a identifié  le régiment d'origine de ces soldats : tous font partie du CPA 10, le Commando Parachutistes de l'Air, installé juste à côté de la base aérienne de Bricy. Deux d'entre eux seraient dans un état préoccupant.

Un site spécialisé dans les questions militaires, le Mamouth, du journaliste Jean-Marc Tanguy, met en cause l'équipement vétuste des forces spéciales . La Direction Générale de l'Armement tarderait à livrer des voitures adaptées au commando, une commande de 25 véhicules seraient ainsi en attente. Compte tenu des conditions climatiques au Sahel, les équipements connaissent une usure prématurée.

 Une unité qui avait déjà connu un drame l'an passé, avec la mort de l'adjudant Thomas Dupuy, 32 ans, tué lors de l'attaque d'un camp djihadiste dans le Nord du Mali le 29 octobre 2014.

Depuis l'engagement de la France au Mali, en janvier 2013, 9 soldats français ont trouvé la mort.