Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : La 5e édition de la Redadeg

La Redadeg : 3ème jour et seulement 10 secondes de retard

dimanche 1 mai 2016 à 16:47 Par Typhaine Morin et Nolwenn Quioc, France Bleu Breizh Izel

La 5e édition de la Redadeg se poursuit ce dimanche. Les participants rallieront Saint Quay Portrieux dans la nuit. L'objectif est de récolter des fonds pour financer des projets en langue bretonne. France Bleu Breizh Izel vous accompagne sur cette course !

Illustration : La Redadeg à Saint-Thurien en 2012
Illustration : La Redadeg à Saint-Thurien en 2012 - REdadeg

Bretagne, France

France Bleu Breizh Izel vous accompagne dans la 5e édition de la Redadeg. Ce dimanche, les participants ont quitté l'Ille-et-Vilaine, et devraient arriver à Saint Quay Portrieux à 22h20 précises.

Après avoir traversé Dinan, Lamballe et Saint Brieuc, la Redadeg s'apprête à quitter la Haute Bretagne. L'ambiance risque d'ailleurs elle aussi de changer, nous confiait ce matin Loïc Jadé, président de la Redadeg, en direct sur France Bleu Breizh Izel : "La Haute Bretagne, ce n'est pas l'endroit où il y a le plus de monde à courir, hormis quand il y a des écoles".

L'heure fait aussi beaucoup : il y a évidemment moins de monde à 8h du matin un dimanche que vers midi. Les organisateurs attendaient d'ailleurs un nombre important de coureurs pour le passage à Dinan, ce dimanche à 10h30. "Les écoles ont prévu de courir, les parents seront là aussi, à une heure raisonnable".

Un timing très serré

Cette course en relais nécessite une organisation très précise : les coureurs doivent se passer le "bazh-test", le témoin de la langue bretonne, tous les kilomètres. Il faut donc que chacun soit à son poste à l'heure pile. On peut d'ailleurs retrouver l'heure précise, à la seconde près, du passage de la Redadeg, kilomètre par kilomètre, sur le site de l'évènement.

"Pour l'instant on n'a que 10 secondes de retard", précise Loïc Jadé. La course s'adapte évidemment au rythme de chacun, et plus il y a de monde, plus il est difficile de tenir le timing. Mais le retard est généralement rapidement rattrapé, le plus souvent par les équipes de nuit qui profitent de la moindre affluence pour forcer l'allure.

Brezhoneg gant Meurgêr Roazhon hag ar Redadeg en euskareg

Evit al lodenn e Breizh Uhel en deus tizhet ar Redadeg e bal : lakaat ar brezhoneg war wel. C'hoant ho peus ur brouenn ?  Setu Meurgêr Roazhon o komz brezhoneg war he c'hont Twitter.

Met estreget e brezhoneg e vez kaoz eus ar Redadeg. Kavet e vez pennadoù war internet, diwar he fenn, e yezhoù all : e saozneg, en amazigh hag evel just en Euskareg.

Rak ar Redadeg a zo c'hoar vihan d'ar "Korrika", bet krouet gant kevredigezh ar c'hentelioù noz en euskareg... e 1980. An ugentvet Korrika a vo e 2017, ha redet e vez tro 2500 kilometrad dre Bro Euskadi.

Le parcours de la 5e édition de la Redadeg  - Aucun(e)
Le parcours de la 5e édition de la Redadeg - La Redadeg

Cet événement permet de récolter des fonds selon un principe simple : vous "achetez" un kilomètre, et vous le courez avec le témoin de la course, le fameux "Bazh-Test", un peu comme un relais du 4 X 100 m.