Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trop d’eau et peu de protéines dans les produits végétariens et végans

-
Par , France Bleu

Beaucoup d'eau et trop peu protéines végétales dans les produits végétariens et végans vendus en supermarché dénonce l'association de consommateur CLCV dans une étude publiée lundi. Elle pointe du doigt également un manque de traçabilité sur les ingrédients et l'ajout d'additifs.

Tablée de produits vegan, mai 2019
Tablée de produits vegan, mai 2019 © Radio France - Tifany Antkowiak

Les produits végans et végétariens contiennent principalement de l’eau affirme l’étude publiée lundi par l'association de consommateurs CLCV qui réclame un véritable label reconnu par l’Etat.

De l’eau et des additifs

Les ingrédients d'origine végétale ne représentent en moyenne que 39% de la recette. Les galettes végétales s’en sortent le mieux avec pourtant pas plus de 53% de protéines végétales. Le reste ce sont des matières grasses, du sel, des épices et des additifs. Sur les 95 produits végétariens et végans testés, "huit produits sur dix contiennent au moins un additif", précise la CLCV. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L’origine des ingrédients mal identifiée 

Le manque de transparence sur l'origine des ingrédients est également pointé du doigt. Seuls 19% des produits précisent la provenance réelle sur leur emballage, "surtout quand une mention telle que 'fabriqué en France 'ou un drapeau français apparaissent sur l'emballage" souligne l’étude.

A peine 20% des produits étudiés indiquent leur profil nutritionnel, bien qu'ils soient dans l'ensemble "plutôt bons d'un point de vue nutritionnel". 83%, une part calculée par l'association, atteignent la note A ou B.

La nécessité d’un véritable label reconnu

Afin de permettre une information fiable et claire tant sur l’origine des ingrédients, leur composition ou encore la nocivité des additifs, il est nécessaire de créer "un label officiel reconnu par l'État" estime la CLCV. 

Des produits réhydratés

En réponse à ces critiques, le Groupe d'étude et de promotion des protéines végétales (GEPV) indique dans un communiqué que "les protéines végétales sont en réalité des farines qui doivent nécessairement être réhydratées pour former des produits alimentaires". Quant aux additifs, le GEPV indique qu'ils sont "utilisés pour des fonctionnalités particulières, en particulier pour donner une texture agréable", et qu'ils répondent aux "normes strictes" de l'Agence européenne de sécurité des aliments.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess