Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Trop d'interventions de secours aux personnes : les pompiers du Calvados en appellent au Premier ministre

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

En 10 ans, l'activité non urgente de secours aux personnes a augmenté de 23%. 80% des interventions et 80% de la ressource du SDIS (service départemental d'incendie et de secours) sont mobilisés pour ces interventions au détriment des opérations pour les incendies et les secours d'urgence vitaux.

Pompiers du Calvados
Pompiers du Calvados © Radio France - Florence Gotschaux

Caen, France

Si rien n'est fait d'ici quelques mois, 40% de l'activité des sapeurs pompiers du Calvados sera réalisée pour des missions qui ne relèvent pas de leurs compétences propres. De soldats du feu, les pompiers sont davantage aujourd'hui "des soldats aux personnes" déplore ce lundi 18 novembre 2019 le commandant Yannick Gaudin, responsable du groupement des opérations.

Le devoir d'intervention des pompiers inscrit dans la loi, c'est avant tout la lutte contre les incendies et  le secours d'urgence aux personnes. Or aujourd'hui, du fait du vieillissement de la population, de la réorganisation de l'offre médicale hospitalière et du développement sur le territoire de déserts médicaux, les sapeurs pompiers sont de plus en plus sollicités pour de l'assistance médico-sociale et pour suppléer l'intervention d'autres acteurs de la prise en charge du secours et de l'assistance, notamment les ambulanciers privés. Des soldats du feu qui remplacent de plus en plus souvent également les forces de police ou de gendarmerie sur des missions d'ordre public. Dans les faits : 80% de l'activité des pompiers est aujourd'hui consacrée à des interventions qui ne sont pas de leur ressort

Il y a urgence à trouver d'autres alternatives 

C'est pourquoi le département du Calvados, et le Service départemental d'incendie et de secours ont adressé un courrier à Edouard Philippe. Ils demandent son arbitrage entre les ministères concernés (Intérieur, Santé et Solidarités) afin qu'un véritable dialogue puisse s'ouvrir entre tous les acteurs concernés et que des solutions soient trouvées. Le département a fait un effort en interne pour mieux diagnostiquer le type d'intervention. Le constat est net au 31 octobre 2019, les sorties pour secours aux personnes a augmenté de 4% et la situation est très compliquée les weekends et jours fériés faute d'offre privée. En septembre déjà, les acteurs du département ont demandé la tenue d'une réunion commune, mais rien n'a bougé depuis. En attendant, sur le terrain le quotidien des pompiers est de plus en plus critique et la note pour le service départemental s'alourdit. 

Il faut rappeler que le SDIS est financé uniquement par le département et les communes d'intercommunalité plafonnées dans leurs dépenses de fonctionnement. Fin 2017, le coût lié à la carence des ambulanciers privés pour les sapeurs pompiers du Calvados, s'élevait à 800.000 euros. Il était de 1 400 000 euros fin 2018. Des avances que le Service d'incendie et de secours  ne peut plus supporter. "Il est temps aujourd'hui de trouver une solution pour que nous puissions assumer notre mission toute notre mission et rien que notre mission" conclut Xavier Charles, le président du Conseil d'administration du SDIS Calvados.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu