Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Trop d'accidents de la route causés par des moutons, des vaches ou des chevaux errants dans la Manche

mardi 31 octobre 2017 à 15:10 Par Charlotte Jousserand, France Bleu Cotentin et France Bleu

La préfecture de la Manche alerte sur les divagations d'animaux domestiques car elles posent un vrai problème de sécurité routière. Elles ont entraîné quatre accidents depuis le début de l'année.

La divagation d'animaux domestiques est à l'origine de quatre accidents de la route depuis le début de l'année. Photo d'illustration
La divagation d'animaux domestiques est à l'origine de quatre accidents de la route depuis le début de l'année. Photo d'illustration © Maxppp - Christian Watier

La préfecture de la Manche fait un petit rappel à l'ordre pour les propriétaires de vaches, moutons ou chevaux car les errances de ces animaux domestiques sont "encore trop fréquentes dans le département".

La préfecture donne des chiffres dans un communiqué. Depuis le début de l'année 2017, quatre accidents ont été causé par la divagation d'animaux domestiques dont un accident mortel. Quatre accidents en moins d'un an alors qu'entre 2012 et 2016, la préfecture en a recensé six. Le 30 octobre dernier, un âne et un cheval ont provoqué deux accidents sur la départementale 650 au niveau d'Heugueville-sur-Sienne. Deux femmes ont été légèrement blessées.

Le propriétaire de l'animal responsable

Les services de l'Etat rappellent que si un animal s'échappe de son enclos, le propriétaire est responsable et il peut être poursuivi pénalement lorsque l'enquête montre une négligence de sa part. Et même s'il n'y a pas d'enquête, l'éleveur peut être condamné à une amende de 35 euros si son animal est repéré hors de son enclos.

Pour éviter que son cheval ou ses moutons se retrouvent sur les routes, il existe certaines recommandations listées par la préfecture de la Manche. Par exemple, se rendre régulièrement sur les terrains où se trouvent les animaux à la pâture, vérifier le bon état de la clôture et prendre le temps de bien fermer l'enclos et se méfier des gestes routiniers. Il faut également utiliser une clôture fixe en limite de route et bien choisir ses piquets en fonction de l'animal et du terrain.