Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Trop proche de leurs habitations, ils disent non au projet d'une maison d'arrêt à Colmar

mardi 3 octobre 2017 à 6:34 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Alors que Colmar est sur les rangs pour accueillir une maison d'arrêt, une association hostile à ce projet vient de se monter. Elle juge l'installation dans le sud de la ville trop proche des habitations. Elle souhaite rencontrer dans les jours qui viennent, la ministre de la justice.

Stéphane Edelmann ( à gauche ) et Olivier Zinck sont opposés au projet d'une maison d'arrêt à Colmar
Stéphane Edelmann ( à gauche ) et Olivier Zinck sont opposés au projet d'une maison d'arrêt à Colmar © Radio France - Guillaume Chhum

Colmar, France

Le projet de l'installation d'une maison d'arrêt à Colmar, de 550 places, dans le sud de la ville, dans le secteur du chemin des Maquisards suscite la polémique. "L'association de défense de la qualité de vie de Colmar et de ses environs" vient de se créer, elle va tout faire pour empêcher ce projet. Les adhérents jugent ce futur établissement, trop proche des habitations, près de 300 mètres des premières maisons.

Ce sont des nuisances sonores avec les parloirs sauvages et des nuisances visuelles : une prison à l'entrée d'une artère principale d'une ville touristique comme Colmar," Stéphane Edelmann, le président de l'association hostile au projet de la maison d'arrêt de Colmar

L'association est soutenue par plus d'un millier d'adhérents, ce sont des habitants du secteur du chemin des Maquisards, mais aussi des sympathisants qui ne veulent pas de ce projet. Les membres de l'association dénoncent des nuisances sonores avec des parloirs sauvages, des nuisances visuelles, avec un établissement pénitentiaire installé à l'entrée d'une ville touristique comme Colmar.

Concernant les 500 emplois crées, ils n'auront selon l'association peu de répercussion sur la ville, puisque le personnel préfère résider en dehors de Colmar, pour des raisons de sécurité. Ils estiment également que si le projet ne se finalise pas, il ne menace en rien le maintien de la chaine judiciaire à Colmar.

Stéphane Edelmann président de l'association hostile à la maison d'arrêt de Colmar

Le projet est prévu dans le secteur du chemin des Maquisards à Colmar  - Radio France
Le projet est prévu dans le secteur du chemin des Maquisards à Colmar © Radio France - Guillaume Chhum

Demande d'une entrevue avec la ministre de la justice

Dans les jours qui viennent, les membres de l'association vont interpeller la ministre de la justice sur ce dossier. Ils souhaitent d'ailleurs une entrevue très rapidement avec elle. Ce qui les rassure, c'est que pour l'instant rien n'est figé et Nicole Belloubet souhaite le consensus.

Lors de son passage début septembre dans le Haut-Rhin, la ministre de la justice avait déclaré au micro de France Bleu Alsace : " Rien n'est tranché. Des terrains nous ont été proposés et à Strasbourg et à Colmar. Il semble toutefois que le besoin pénitentiaire soit plutôt à Strasbourg. Ce que nous allons faire c'est étudier les différents qui nous sont proposés. Je prendrai ma décision rapidement, puisque cela rentrera dans la loi de programmation pour la justice qui sera présenté au parlement au printemps prochain."

Reportage avec les opposants au projet de l'installation d'une maison d'arrêt à Colmar