Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Tulle : le refuge de la SPA fait face à une forte hausse des abandons cet été

lundi 10 septembre 2018 à 6:05 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

La SPA a noté une forte progression du nombre d'abandons d'animaux cet été. De fait tous ses refuges sont complets. Celui de Tulle a même dû prendre des chiens en surnombre. Et il ne désemplit pas.

Ces cinq beagles sont les derniers arrivés au refuge. Ils ont été sauvés d'un laboratoire par l'association GRAAL
Ces cinq beagles sont les derniers arrivés au refuge. Ils ont été sauvés d'un laboratoire par l'association GRAAL © Radio France - Philippe Graziani

Tulle, Chameyrat,

Au refuge SPA de Tulle - le refuge de la Rochette est en fait sur la commune de Chameyrat- de nombreux chiens sont obligés de partager leur cage. "Heureusement que ce sont des braves chiens qui se supportent entre eux " fait remarquer la directrice Agnès Bassinet. Les 49 places n'ont pas suffit cet été. "On est montés à 60 depuis ces trois derniers mois". Et ça n'arrête pas, poursuit la directrice. "Il y en a un qui part, il y en a 4 qui arrivent".

Un chien attaché au portail

Agnès Bassinet confirme ce que l'association  nationale a révélé il y a quelques jours. Il y a une forte hausse des abandons de chats comme de chiens. "Ça a vraiment explosé. On en a eu beaucoup plus que les autres années". Un divorce, une hospitalisation ou l'entrée à la maison de retraite, un chien devenu trop grand ou trop fougueux. Autant de raisons qui font que des animaux sont amenés au refuge. C'est ainsi que cela se passe le plus souvent à Tulle. Mais il y a aussi de plus en plus souvent des chiens trouvés errants. "On en a même eu un qu'on a trouvé attaché au portail en arrivant au refuge le matin." 

Pas assez d'adoptions

La meilleure solution pour résorber ce flux d'abandons est bien sûr l'adoption. Mais Agnès Bassinet constate avec tristesse que ces dernières sont bien loin de faire le compte. "En juillet on en a fait une dizaine". Alors pour faire de la place pour les chiens arrivant, le refuge transfert régulièrement certains de ses pensionnaires vers d'autres SPA qui ont une demande d'adoption plus forte. Mais tous les refuges étant complets, cette possibilité est très limitée elle-aussi actuellement. Si les abandons augmentent encore, "on a pas de solutions" se lamente Agnès Bassinet, rappelant qu'au refuge de Tulle, comme ailleurs, aucun animal n'est euthanasié.