Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Tulle, les chats pullulent

mardi 1 novembre 2016 à 17:37 Par Philippe Graziani, France Bleu Gironde et France Bleu Limousin

C'est un phénomène qui concerne toutes les communes en France. Le nombre de chats errants explose. Les refuges SPA en débordent. Et à Tulle la municipalité est contrainte une nouvelle fois de mener une campagne de capture et de stérilisation.

La chatterie du refuge SPA de Tulle est archi-comble en permanence
La chatterie du refuge SPA de Tulle est archi-comble en permanence © Radio France - Philippe Graziani

L'impasse du Rioubey à Tulle est tranquille malgré sa proximité avec le centre-ville. N'étaient les chats qui y grouillent par endroits. "Il y en a une vingtaine par là, une dizaine de ce côté, ou même plus" raconte Noëlle, une riveraine. Avec toutes les nuisances qu'ils peuvent apporter. Mauvaises odeurs et chapardages notamment. Le problème est récurrent dans certains quartiers de Tulle. La municipalité mène régulièrement des campagnes de piégeage comme elle le fait de nouveau depuis un mois. Les animaux capturés sont menés à un vétérinaire qui les stérilise. Les chats sont ensuite relâchés à l'endroit où ils avaient été pris.

Une situation ingérable

Au refuge SPA de Tulle, la responsable Agnès Bassinet est directement confrontée au problème. "On a actuellement 150 chats. On a doublé en fait ce nombre par rapport à l'an dernier". Et il va y en avoir de plus en plus selon elle. "La situation risque de devenir ingérable. Pas qu'à Tulle, car de très nombreuses communes de la Corrèze sont concernées. En ce moment Argentat, Sainte-Fortunade, Saint-Clément ont de gros problèmes avec les chats". La faute en fait en revient aux habitants eux-mêmes qui outre nourrir les chats errants, ne font pas stériliser les leurs. Or la stérilisation est bien "l'unique solution" affirme Agnès Bassinet.