Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Dossier du jour de France Bleu Vaucluse

Twirling bâton : des Vauclusiennes aux championnats du monde

mardi 13 février 2018 à 6:06 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

Des Vauclusiennes de Vedène et du Pontet participeront fin mars aux championnats du monde de twirling bâton en Norvège. Cette discipline sportive et artistique allie grâce et rigueur. Depuis des années, ces sportives de haut niveau s’entraînent quotidiennement.

Huit jeunes filles de Vedène seront aux championnats du monde en Norvège
Huit jeunes filles de Vedène seront aux championnats du monde en Norvège © Radio France - Philippe Paupert

Vedène, France

L'équipe junior de twirling bâton de Vedène participera du 28 mars au 1er avril aux championnats du monde de twirling bâton à Lillehammer en Norvège. Depuis trois ans, les huit jeunes filles (de 12 à 20 ans) s’entraînent chaque jour, dès que le gymnase Pradayrol de Vedène est libre. Au Pontet, Tania Boulahrouf est sélectionnée dans la catégorie deux bâtons.

Julie (15 ans) aux championnats du monde de strutting

Julie Orial a découvert le twirling bâton il y a sept ans grâce à une amie de son frère, attirée par "les paillettes et ce qui brille". Depuis, la jeune fille est devenue une athlète de haut niveau avec un entraînement quasi-quotidien à Vedène. Julie explique que pour pratiquer le twirling baton, il faut être "perfectionniste, répéter le geste des centaines de fois pour que tout soit parfait".

Julie représentera la France à l'épreuve de strutting, une épreuve sans lancer de bâton, mais qui donne la priorité à la prestance et la grâce : "il faut beaucoup de souplesse, on fait des sauts, des pointés de pieds... Il faut toujours être gracieuse".

Julie Orial a déjà connu les compétitions internationales. Elle vibre d'un frisson international lorsqu'elle sent le soutien de l'Equipe de France : "ça nous donne la chair de poule. Ça restera toute la vie gravé en moi. On fait beaucoup de sacrifices en famille, on rate des mariages, des anniversaires... On y pense et on est fier".

Le twirling baton comme thérapie

Julie Orial est collégienne à Sorgues. Elle parle peu de twirling baton avec ses copines de classe de 3e mais confie que son sport, c'est sa thérapie : "quand ça va pas bien, quand je me dispute avec mes parents ou au collège, je prends mon bâton et j'oublie tout".

Severine Ngadi "la devise c'est un mouvement est maîtrisé quand que le bâton ne tombe plus"

Exigence et perfectionnisme

Pour l’entraîneur de Vedène, Séverine Ngadi, la devise du twirling bâton devrait être : "un mouvement maîtrisé, c'est un mouvement sans chute du bâton. Vous pouvez le faire cent fois ! "

Chacune des huit jeunes filles aux championnats du monde devra rythmer intérieurement les mouvements. A 19 ans, Laura compte aussi à mi-voix pour souder l'équipe : "il faut s'entraider. On se parle ou s'encourage pendant les exercices difficiles comme le tour-double". Le mot France est floqué dans le dos du survêtement de Laura qui ajoute "il faut éviter d'être copines, sinon il y a des embrouilles".

Laura se bat aussi contre les comparaisons avec les majorettes : "le twirling bâton, c'est un sport d'endurance intense sur trois minutes. C'est beaucoup de travail, d'acharnement, c'est aussi un vrai sport où on se fait des bleus, des déchirures, des bosses sur les bras, sur la tête quand le bâton retombe."

Les huit jeunes filles du club de twirling bâton seront aux championnats du monde en Norvège fin mars. Elles cherchent des sponsors pour financer leur déplacement à Lillehammer.

Grace et prestance caractérisent l'équipe junior de twirling bâton de Vedene - Aucun(e)
Grace et prestance caractérisent l'équipe junior de twirling bâton de Vedene - Séverine Ngadi
Julie Orial s'entraîne dans sa chambre, sur la terrasse, dans le couloir... - Radio France
Julie Orial s'entraîne dans sa chambre, sur la terrasse, dans le couloir... © Radio France - Philippe Paupert