Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un 4x4 pour Cindy, blessée de l'armée

dimanche 30 juillet 2017 à 6:00 - Mis à jour le mercredi 23 août 2017 à 22:00 Par Camille Payan, France Bleu Gard Lozère

Cindy Dubouchet est sous-officier, blessée en service, mais elle est aussi passionnée d'automobile. Elle a déjà participé à des rallyes, mais pour son prochain défi, elle a besoin d'un véhicule adapté qui coûte 35.000 euros. Elle lance donc un appel aux dons.

Cindy a parcouru le Maroc avec ce 4X4.
Cindy a parcouru le Maroc avec ce 4X4. © Radio France - Camille Payan

Nîmes, France

Cindy Dubouchet est une pilote qui ne s'arrête pas devant les obstacles. Comme un soldat de l'armée, elle n'a jamais renoncé malgré un accident dramatique il y a dix ans.

Mécanicienne dans l'armée de terre, en 2007, elle se blesse grièvement en service au bras droit. Elle en perd l'usage. C'est le début pour elle un terrible parcours médical pour échapper à l'amputation.

Mais il y a toujours de l'espoir. L'espoir que Cindy puisse vivre presque normalement avec son bras. Pour cela, la jeune femme doit subir plus d'une dizaine d'opérations chirurgicales.

Pendant tout ce temps, elle doit aussi mettre de côté son engagement au sein de l'armée française. Cindy ne peut plus être mécanicienne. Mais elle a toujours dans la peau son amour pour les voitures.

"Quand je tourne la clé et que j'entends le moteur, je suis dans ma bulle."

Elle travaille alors comme approvisionneur de pièces mécaniques, toujours dans l'armée. Elle est sous-officier mais elle ne s'éloigne jamais des quatre roues. Son combat, elle le mène aussi grâce au soutien de l'association "Soutenir toujours", qui s'occupe des blessés de l'armée et des anciens combattants, et de sa présidente Gwenn Tastayre.

Une vie normale avec un neuro-stimulateur dans la peau

Cindy peut reprendre le travail et une vie presque normale grâce à un neuro-stimulateur. Il s'agit d'un petit boitier posé dans sa hanche qui remplace le système nerveux et envoie du courant électrique dans son bras et va lui permettre de bouger, d'attraper des objets ,d'être articulé comme un bras naturel.

En apparence, rien ne permet de voir que Cindy est équipée de ce boitier. Et c'est d'ailleurs comme ça que Cindy vit "comme tout le monde". Il n'est pas question pour elle d'être considérée comme une personne handicapée ou "à part".

Sa passion pour les voitures la mène sur le chemin des rallyes. Elle "roule" pour soutenir ses frères d'armes blessés, mais aussi pour d'autres causes.

Le nouveau 4X4 de Cindy devrait lui permettre de soulager son neuro-stimulateur notamment aux cervicales.  - Radio France
Le nouveau 4X4 de Cindy devrait lui permettre de soulager son neuro-stimulateur notamment aux cervicales. © Radio France - Camille Payan

Un nouveau 4x4 qui coûte 35.000 euros

En mars 2007, elle a donc participé au Carta Rallye au Maroc, elle a terminé à la 13e place sur 60 et faisait partie des 21 femmes engagées sur les 129 concurrents. Et là encore Cindy veut faire _"comme tout le monde" : e_lle s'aligne toujours dans les catégories "générales", elle a aussi toujours refusé le boitier automatique qui pourrait lui soulager le bras.

"Je suis comme les autres, je n'aime pas parler de handicap."

Mais le véhicule avec lequel elle a parcouru les dunes du Maroc commence à être vieux et rouler dans un 4x4 un peu plus adapté serait préférable. Une voiture qui lui permettrait de concourir sans risque pour son neuro-stimulateur, qui parfois peut avoir dû mal à résister lors des chocs.

Ce 4x4, Cindy en rêve, mais il coûte cher : 35 000 euros, elle lance donc un appel aux dons. Car la pilote veut poursuivre ses aventures. Elle aimerait l'an prochain participer à de nouvelles courses.

Si vous souhaitez aider Cindy vous pouvez aussi contacter la présidente de l'association "Soutenir toujours", Gwenn Tastayre, au 06.42.69.09.34.