Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un accueil pour les femmes victimes de violences à Dijon

-
Par , , France Bleu Bourgogne
Dijon, France

Comme chaque 25 novembre c'est la journée de lutte contre les violences faites aux femmes. En France, 10% des femmes sont victimes de violences conjugales et une femme meurt tous les 2 jours sous les coups de son conjoint. Des structures les accueillent à Dijon.

Les locaux accueillants de Solidarité Femmes à Dijon
Les locaux accueillants de Solidarité Femmes à Dijon © Radio France - Stéphanie Perenon

La violence prend de multiples visages. Il y a des violences physiques mais aussi psychologiques insupportables que certaines ont le courage d'affronter en quittant leur domicile et en trouvant de l'aide auprès d'associations.

Voici le témoignage de l'une d'elle qui a préféré garder l'anonymat. Elle a une soixantaine d'années. Elle explique ne pas avoir subi de coups mais des violences psychologiques jusqu'à craindre pour sa vie. Elle a aujourd'hui trouvé de l'aide auprès de Solidarité Femmes à Dijon.

Le témoignage d'une victime de violences psychologiques

Des structures accueillent les victimes à Dijon

Anne Joseleau dirige l'association Solidarité Femmes, qui aide les victimes de violences conjugales depuis 33 ans à Dijon. Pour elle, si les chiffres ne baissent pas, c'est parce que "les pouvoirs publics n'ont pas pris la pleine mesure de cette problématique".

Anne Joseleau, directrice de Solidarité Femmes à Dijon

Anne Joseleau la directrice de Solidarité Femmes à Dijon
Anne Joseleau la directrice de Solidarité Femmes à Dijon - Stéphanie Perenon

D'autres accueillent les auteurs de violences conjugales

Françoise Cornil, est la coordinatrice d'Althéa (Alternative thérapeutique aux violences conjugales), une association dijonnaise qui accompagne les auteurs de conjugales depuis 2004. Elle leur propose de participer à des groupes de parole avec d'autres auteurs de violences conjugales, encadrés par deux psychothérapeutes, pendant environ 6 mois à raison d'une séance par semaine.

L'association suit environ 80 à 100 personnes par an. Françoise Cornil estime que c'est évidemment "capital d'aider les victimes mais il est aussi essentiel d'accompagner les auteurs de violences pour éviter la récidive".

Françoise Cornil, la coordinatrice d'Althéa

Les locaux d'ALTHEA
Les locaux d'ALTHEA - Stéphanie Perenon

Le gouvernement a mis en place un numéro national d'écoute et d'orientation pour toutes formes de violences contres les femmes (conjugales mais aussi viols, agressions sexuelles, harcèlement, mariage forcé, excision ...), c'est le 39 19. Il a traité plus de 50.000 appels en 2014, deux fois plus que l'année précédente.

Les numéros importants et utiles à Dijon :

-Solidarité Femmes à Dijon, 03 80 67 17 89 ou solidaritefemmes21.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess