Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un Allemand soulage sa conscience : il rend à la France un tableau spolié par son père en 1944 en Normandie

Une cérémonie émouvante s'est tenue mardi 23 juillet à l'Ambassade de France à Berlin : un Allemand a rendu à la France un tableau que son père, officier de l'armée nazie, stationné en Normandie, avait ramené dans son pays. Mais le plus dur commence : retrouver le propriétaire légitime de l'oeuvre.

Peter Forner, et l'Ambassadrice de France en Allemagne, Anne-Marie Descôtes entourent le tableau de Nicolas Rousseau
Peter Forner, et l'Ambassadrice de France en Allemagne, Anne-Marie Descôtes entourent le tableau de Nicolas Rousseau - Ambassade de France en Allemagne

Normandie, France

Il s'est certainement libéré d'un poids. Mardi 23 juillet, à l'Ambassade de France à Berlin, Peter Forner, 80 ans, a restitué à la France un tableau qui était accroché aux murs de son appartement. Une cérémonie officielle, émouvante, en sa présence et en celle de l'Ambassadrice de France. 

Un tableau signé Nicolas Rousseau

Ce tableau est une scène bucolique, signée Nicolas Rousseau, un peintre de l'école de Barbizon. Et cette histoire débute pendant la deuxième guerre mondiale en Normandie. 

Le père de Peter Forner ramène le tableau de Normandie et le garde chez lui

"Alfred, le père de Peter Forner, est officier de la Lufftwaffe, stationné en Normandie. En 1944, il bénéficie d'une permission pour rentrer à Berlin et l'un de ses supérieurs lui demande de ramener chez lui ce tableau de Nicolas Rousseau. Alfred Forner se rend donc à l'adresse indiquée et là il découvre une habitation en ruine. Il décide alors de garder le tableau chez lui", raconte Julien Acquatella, responsable en Allemagne de la CIVS, la Commission pour l'indemnisation des victimes de spoliations intervenues du fait des législations antisémites en vigueur pendant l'Occupation.

C'est un contrat de dépôt du tableau qui a été signé - Aucun(e)
C'est un contrat de dépôt du tableau qui a été signé - Ambassade de France en Allemagne

Le tableau prend donc place au domicile de la famille Forner. Alfred Forner décède peu de temps après la guerre et son fils Peter est mis au courant de la provenance de ce tableau. Alors pourquoi avoir attendu si longtemps pour l'avoir restitué à la France ?

Le reportage d'Antoine Sabbagh

"Peter Forner nous dit d'une part qu'il souhaite rendre un objet qui ne lui appartient pas. Vu l'histoire de ce tableau, il explique qu'il n'a jamais développé d'attache sentimentale avec ce tableau. Et puis, il y a quelques mois, il a fait un long séjour à l'hôpital, il a réfléchi à la situation et _il a souhaité libérer et alléger sa conscience, comme il le dit lui-même_", poursuit Julien Acquatella.

A nos confrères de RFI qui l'ont rencontré, Peter Forner a raconté qu'il "souhaite partir en ayant la conscience à peu près tranquille et après avoir rendu quelque chose qui ne m’appartient pas ou à peut-être même été volé. Bon, si ça avait été un Monet, je ne sais pas si je l’aurais fait !"

Une opération inédite

Cette restitution à la France est inédite : c’est la première fois qu’une œuvre est remise à la France par un particulier et dont on ne connaît pas l’origine. Un contrat de dépôt a donc été signé et le tableau, en assez mauvais état, va être restauré.

"Notre objectif, et celui de Peter Forner, est de retrouver le propriétaire légitime ou ses ayants-droits, mais nous ne savons pas où ce tableau a été volé, ni à qui. Nous savons juste qu'Alfred Forner a été stationné dans un château près de Dreux. Nous allons donc exposer le tableau dans un musée ou une mairie en Normandie", ajoute le représentant de la CIVS.

Médiatiser cette histoire pour retrouver le véritable propriétaire

En espérant qu'avec cette publicité, une personne se souvienne de la provenance ou du nom du véritable propriétaire de ce tableau. 

Choix de la station

France Bleu