Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un ancien Casque Bleu traverse l'Yonne en délivrant un message de paix

lundi 18 juin 2018 à 4:37 Par Damien Robine, France Bleu Auxerre

Jérome Samuel un ancien Casque Bleu parti fin mai à pied de Genève, rallie le siège de l'UNESCO à Paris. Il fait plusieurs étapes dans l'Yonne. Le but de cette marche est de faire connaitre les actions des casques Bleus. La force de maintien de la paix fête cette année son 70ème anniversaire.

Jérome Samuel est précédé d'un camping car qui sert à le ravitailler. Deux anciens Casques Bleus assurent l'intendance
Jérome Samuel est précédé d'un camping car qui sert à le ravitailler. Deux anciens Casques Bleus assurent l'intendance © Radio France -

Il y a 70 ans, le Conseil de Sécurité des Nations unies créait la première mission de maintien de la paix. Depuis, 71 opérations de maintien de la paix ont été mandatées.  

C'est aussi pour rendre hommage aux casques Bleus morts en mission que Jérome a décider d'entreprendre cette marche.

110 000 casques bleus sont déployés aux quatre coins du monde.  En 70 ans, 3600 d'entre eux sont décédés au service de la paix. En plus du message de paix qu'il veut, Jérome Samuel veux aussi leur rendre hommage. C'est pour ça qu'il a décidé d'entreprendre cette marche. 

« Les casques bleus sont des militaires qui partent dans un pays, pas pour y faire la guerre, mais pour rétablir la paix. Ils sont parfois entre deux feux, et au même titre que n'importe quel soldat, ils peuvent mourir aussi. Aujourd'hui j'ai envie de plaider pour la paix parce que je sais bien que la guerre ça fait des malheureux, ça détruit tout. Et il est important de redire à la population qui ne le sait pas toujours, que le déploiement des  casques bleus en zone de conflit est un  investissement efficace en faveur de la paix. »

Jérome Samuel est un habitué des longues marches. Le reportage de Damien Robine

Lundi, Jérome Samuel en sera à sa 19e étape, un peu plus de 24 km entre Sens et Villeneuve la Guyard. Mardi, il quittera l'Yonne direction Fontainebleau. Arrivée prévue vendredi au siège de l'Unesco à Paris.