Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un ancien commerçant lègue tous ses biens à la commune de Virandeville

-
Par , France Bleu Cotentin

Mort fin décembre, un habitant de Virandeville, près de Cherbourg, a désigné la commune comme son légataire universel. Elle va donc hériter notamment d'une maison et de deux terrains. Les habitants saluent un geste généreux.

Ce leg s'élève à plusieurs centaines de milliers d'euros
Ce leg s'élève à plusieurs centaines de milliers d'euros - Capture Google street view

"Cela fait quarante ans que je suis maire, c'est la première fois que ça m'arrive", commente le premier magistrat de Virandeville, Yves Henry. Lundi 18 janvier, un notaire est venu faire l'annonce en conseil municipal : pour obéir aux dernières volontés de Jean Lehuby, la commune va hériter de tous ses biens. 

Célibataire et sans enfant, l'ancien patron du bar-tabac de Virandeville est mort le 28 décembre 2020 après un accident vasculaire cérébral. Il avait 92 ans. "Au mois de mars, dans un courrier, il m'avait demandé de lui rendre visite pour me parler de son projet. Malheureusement, avec la pandémie, ça n'a pas pu se faire. En septembre, il m'a confirmé qu'il voulait léguer tous ses biens à la commune, à savoir notamment _une maison et deux terrains_", précise Yves Henry. Valeur totale : plusieurs centaines de milliers d'euros. Cela pourrait représenter l'équivalent de 20% du budget de Virandeville.

Entretenir sa sépulture en échange

Le testament a été rédigé par le défunt de sa main. Un geste qui est salué dans la commune de près de 800 habitants. "ça ne m'étonne pas de lui", confie le boucher. "C'est un beau geste qui va peut-être permettre d'améliorer la commune, explique Justine, la fleuriste. Il venait souvent à ma boutique car je suis le 91 de la rue, et lui était au 1. Souvent, il recevait mes lettres, donc il venait me voir pour me les redonner". 

La commune devrait devenir propriétaire des biens dans trois mois. Alors, que compte-t-elle faire de ce généreux héritage ? Pour le moment, il est trop tôt pour le dire. La décision sera prise en conseil municipal. Mais le maire de Virandeville l'affirme : "nous prendrons tout le temps nécessaire à la réflexion pour faire le meilleur choix possible". Seule contrepartie à ce leg : la commune doit entretenir la sépulture de Jean Lehuby et de ses parents pendant cinquante ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess