Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un appel à projets pour briser l’isolement des personnes âgées en Bourgogne-Franche-Comté

-
Par , France Bleu Bourgogne

6% des personnes de plus de 60 ans vivraient isolées, sans amis ni famille. Afin de lutter contre leur solitude, un nouvel appel à projets est lancé en Bourgogne-Franche-Comté pour la période 2019-2020.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Pierre Heckler

Dijon, France

François Sauvadet, président du Conseil départemental de la Côte-d'Or annonce la couleur : en 2030, le département comptera 160.000 habitants de plus de 60 ans, et la part des plus de 80 ans aura progressé de 50%. Dans ce contexte, un nouvel appel à projets est lancé en Bourgogne-Franche-Comté, pour lutter contre l'isolement social des personnes retraitées.

Un million d'euros pour subventionner les actions

Une étude pour le compte de l'association Les Petits Frères des Pauvres, avait montré en 2017 que 6% des personnes âgées de 60 ans et plus vivaient isolées des cercles amicaux et familiaux. Dans la région, près d'un million d'euros seront dédiés en 2019-2020 aux projets de lutte contre l'isolement, portés par des associations, collectivités locales, entreprises, ou établissement publics et organismes chargés d'une mission de service public. Le financement est assuré par les départements et les caisses de retraite.

En Côte d'Or, 14 projets sélectionnés et subventionnés pour la période 2017-2018, avaient bénéficié à 3000 personnes, dont un projet « culture, nature et bien-être », porté par la communauté de communes de la Plaine Dijonnaise. Il proposait la réalisation d’un jardin collectif, ainsi que des séances de « brain gym », une approche kinesthésique qui utilise des mouvements et des activités motrices et artistiques, pour développer le potentiel des participants.

Un enjeu de santé publique

Dans l’ensemble de la région, depuis 2015, pas moins de 269 projets ont été ainsi financés. L'appel à projets est géré par un groupement d’intérêt économique crée il y a 10 ans par les caisses de retraite, le GIE d'ingénierie maintien à domicile des personnes âgées. Son président, Yves Bard, souligne que la lutte contre l’isolement est un enjeu de santé publique : « c’est avéré, quand quelqu’un est seul et subit sa solitude, il a tendance à vieillir en moins bon état, parce que le contact, les échanges, sont des facteurs de santé ».

Plus la solitude s’installe, plus il est difficile d’en sortir. L'association Les Petits Frères des Pauvres mobilise 17 équipes en Côte-d'or auprès des personnes âgées isolées, pour leur proposer des sorties, des moments de convivialité. 

L'engagement des Petits Frères des Pauvres

Il faut d'abord briser la glace, et ce n'est pas toujours facile en milieu rural, constate Elodie Hirchi, coordinatrice de développement social au sein de l'association : « on est sur un profil de personnes pour la plupart issues du milieu agricole, des gens qui n’ont pas toujours eu l’habitude de demander de l’aide. Ils ont des réticences à nous recevoir chez eux ». En revanche, ils acceptent volontiers des sorties au restaurant, un repas pour Noël, par exemple. Pour faciliter les échanges et créer un lien de confiance, l’association envisage de faire circuler un petit camion dans les villages. Les Petits Frères des Pauvres proposeraient ainsi un moment de convivialité autour d’un café.

Il ne faut surtout pas croire que la solitude frappe nos aînés uniquement à la campagne. Si l’isolement géographique est une réalité, avec des difficultés de déplacement notamment, une personne âgée vivant en ville n’est pas épargnée. Dans un immeuble, il est fréquent qu’elle n’ait aucune relation avec son voisinage.

Les nouveaux projets de lutte contre l'isolement sont réceptionnés jusqu'au 1er février. Les dossiers sont à retirer sur le site www.gie-impa.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu